Impeccable défensive

L'ère Yanick Jean débute dans la victoire. Grâce à une performance défensive... (Michel Tremblay)

Agrandir

Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) L'ère Yanick Jean débute dans la victoire. Grâce à une performance défensive pratiquement impeccable et un effort de tous les instants, les Saguenéens ont mérité une victoire de 4-1 sur le Drakkar de Baie-Comeau, au centre Georges-Vézina.

C'était une soirée de première hier pour l'entrée en scène du nouveau pilote des Bleus. Les Chicoutimiens ont ouvert la marque, puis marqué sur leur premier avantage numérique pour remporter une deuxième victoire de suite pour la première fois en deux mois.

Après la rencontre, Yanick Jean parlait d'un pas dans la bonne direction après quelques journées très intenses après son arrivée en poste. «Il faut établir des bases solides et on va le faire une brique à la fois avec des matchs comme ce soir», a-t-il souligné dans son point de presse.

«C'est certain que je suis satisfait de la manière qu'ils ont répondu. Ils ont montré de la maturité. Ils ont pratiqué extrêmement fort lors des deux dernières journées. Ils ont essayé fort aujourd'hui. Peut-être que le résultat aurait pu être négatif, mais ils ont tout fait et montré de la détermination, du jeu physique. Il y a beaucoup de points sur lesquels on a travaillé lors des derniers jours que j'ai vus», a-t-il indiqué.

Le sommaire du match se résume grandement aux premières minutes. Les Sags ont ouvert la marque sur un échange de Samuel Hodhod à Alexandre Ranger qui a complété. Le Drakkar a ensuite profité d'une bourde derrière le filet de Julio Billia pour ramener l'égalité sur un but de Simon Chevrier. Les locaux ont ensuite pris les devants pour de bon sur un tir de la pointe de Janne Puhakka avec l'avantage d'un homme qui s'est faufilé derrière le gardien du Drakkar Reilly Pickard.

Julio Billia a ensuite été intraitable en deuxième alors que les visiteurs ont dirigé 16 tirs. Ce fut tout le contraire en troisième alors qu'il n'a eu qu'à bloquer une toute petite rondelle. Le jeune vétéran Nicolas Roy a remercié son entraîneur d'une utilisation soutenue à mi-chemin en troisième avec un boulet qui n'a laissé aucune chance à l'homme masqué de la Côte-Nord.

«Je veux rendre hommage à notre groupe de défenseurs. Il faut leur lever notre chapeau parce qu'on a perdu Nikita Lyamkin tôt dans la rencontre. On a donc joué avec cinq défenseurs dont un joueur affilié (Xavier Vinetti). On en a parlé beaucoup lors des entractes. Il fallait s'assurer de mettre des rondelles en zone neutre et ne pas retourner dans notre territoire. On voulait s'assurer de faire les jeux de base et que nos attaquants reviennent aider et protègent l'enclave. Dans l'ensemble, ça été bien fait», de pointer Yanick Jean qui a également noté que les attaquants ont bien utilisé leur vitesse, notamment Samuel Hodhod. "Ça doit devenir ça notre identité. Ne pas se compliquer la vie défensivement, envoyons la rondelle en zone neutre et laissons nos attaquants travailler pour récupérer ces rondelles-là", a-t-il signalé.

Nikita Lyamkin s'est blessé à la suite d'une mise en échec derrière le filet des Sags. À l'entendre crier et gémir, il était évident que quelque chose n'allait pas. Il a finalement été solidement coupé à une jambe et Yanick Jean pensait déjà à une solution de rechange pour la rencontre de ce soir face aux Olympiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer