Jeu blanc à Drummondville

Le blanchissage a été partagé entre Storm Phaneuf... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le blanchissage a été partagé entre Storm Phaneuf et Julio Billia.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Emond
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) L'étrange saison des Saguenéens de Chicoutimi a connu un nouveau chapitre, dimanche, à Drummondville, quand l'équipe a signé un jeu blanc de 3-0 sur les Voltigeurs.

Les Saguenéens ont obtenu ce résultat étonnant dans des circonstances inhabituelles. Ils ont battu les Voltigeurs deux jours après le congédiement de Patrice Bosch et Marc Fortier, et le blanchissage a été partagé entre Storm Phaneuf et Julio Billia pour des raisons aussi extraordinaires. Phaneuf a laissé sa place à son coéquipier avec un peu plus de sept minutes à jouer en troisième période après avoir été chassé de la rencontre pour avoir donné un coup de patin à Dylan Montcalm. Son équipe menait alors 1-0, grâce à un filet marqué par Brian Lovell au premier engagement.

Appelé en relève pendant un jeu de puissance de trois minutes accordé aux Voltigeurs (Montcalm a écopé d'une mineure pour obstruction sur le gardien), Billia a tenu le fort et conservé le jeu blanc. Dans les derniers instants, Jérémy Bouchard et Samuel Hodhod ont complété le pointage dans un filet désert.

«Les gars ont agi en professionnels après tout ce qui s'est passé, a analysé Patrick Gosselin, qui dirigeait les Saguenéens hier. C'est ce que nous leur avions demandé et ils ont bien répondu.

«Nous avions établi un plan de match comme toute équipe le fait. Ils ont respecté ce que nous leur avions demandé, même s'il y a peut-être eu un petit relâchement en deuxième période. Dans l'ensemble, ils ont bien appliqué les consignes.

«Nous n'avons paniqué quand Phaneuf a été expulsé. Je n'ai pas vu la séquence, mais les arbitres ont dit qu'il a donné un coup de patin. Ce n'était pas le temps de paniquer. Les gars sont demeurés calmes et ils ont effectué un très bon travail en désavantage numérique. Ils ont été efficaces dans ces situations pendant tout le match.»

Patrick Gosselin avait une autre raison de célébrer après la rencontre. Le Drummondvillois a savouré sa première victoire à la tête d'une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec devant les siens.

Maintenant que le dernier match d'un week-end particulièrement houleux est joué, Gosselin et l'entraîneur des gardiens, Mathieu Chouinard, rencontreront le nouvel entraîneur des Saguenéens au cours des prochains jours.

«Yanick (Jean) a déjà communiqué avec nous, a précisé Patrick Gosselin. Nous le rencontrerons et les choses suivront leur cours.»

Semond@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer