Défaite contre Baie-Comeau

Les Sags au dernier rang

La chose a moins d'importance en novembre qu'en mars, mais une défaite de 4-0... (Rocket Lavoie)

Agrandir

Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Emond
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) La chose a moins d'importance en novembre qu'en mars, mais une défaite de 4-0 aux mains du Drakkar de Baie-Comeau, hier, a quand même fait glisser les Saguenéens de Chicoutimi au tout dernier rang du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Ils occupent aujourd'hui le 18e échelon, à un point du Titan d'Acadie-Bathurst, qui l'a emporté sur les Tigres de Victoriaville, dimanche. Ils ont cependant deux matchs en main sur le Titan.

« Il est bien évident que ce n'est pas plaisant et nous ne commencerons pas à parler des matchs que nous avons en main, mais ce n'est pas une situation qui me plaît, a mentionné l'entraîneur des Saguenéens, Patrice Bosch, après la défaite de son équipe à Baie-Comeau. La situation ne plaît à personne dans l'équipe. Je persiste à dire que ce n'est pas l'image de l'équipe que nous avons. Nous avons une pente à remonter. Plus on avance et plus elle est abrupte, mais je reste confiant que nous amasserons beaucoup plus de points quand nous aurons une équipe en santé. »

Deux noms expliquent la défaite des Saguenéens face au Drakkar, Luca Ciampini et Philippe Cadorette. Le premier a inscrit les trois premiers buts de son équipe. Le second a repoussé les 28 lancers de ses rivaux.

Ciampini s'est mis au travail sans perdre un instant. Il n'a eu besoin que de 93 secondes pour inscrire le premier de ses trois buts. Il en a ajouté un deuxième six minutes plus tard, ce qui a obligé Patrice Bosch à retirer le gardien Storm Phaneuf pour le remplacer par Julio Billia.

« Si Storm revoyait ces deux lancers, le résultat serait peut-être différent, mais je l'ai remplacé surtout pour une question de ''feeling'', a expliqué Bosch. Julio a bien fait les choses ensuite. J'ai juste senti qu'il fallait changer quelque chose rapidement. »

Comme il l'avait fait au premier engagement, Ciampini a marqué au tout début du deuxième tiers. Le reste de la rencontre a été l'affaire du gardien Philippe Cadorette. Il s'est dressé devant toutes les attaques de la formation chicoutimienne pour savourer une belle revanche. Trois jours auparavant, il avait été chassé par les Saguenéens après avoir concédé six buts sur 33 lancers.

« Les deux buts en début de période nous ont fait mal, a signalé Patrice Bosch. Après deux périodes, Baie-Comeau n'avait que quatre lancers dangereux, mais trois buts... De notre côté, nous avions six ou huit lancers dangereux, mais aucun but.

« En troisième période, nous avons pressé le citron un peu dans l'espoir de revenir et ça nous a coûté le quatrième but. L'histoire du match, c'est la prestation de Cadorette. Nous avons eu de très bonnes chances de marquer et il a fermé la porte complètement. On va être honnête, Cadorette a disputé tout un match. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer