45e Mérite sportif régional

L'année du patinage de vitesse

Valérie Maltais prendra part en fin de semaine... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Valérie Maltais prendra part en fin de semaine à une importante compétition de patin à roues alignées au Mexique, à titre de récente championne du Québec et du Canada.

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(DOLBEAU-MISTASSINI) Les athlètes en patinage de vitesse se sont démarqués lors du 45e Mérite sportif qui se tenait, hier, à Dolbeau-Mistassini. Valérie Maltais a été sacrée athlète internationale de l'année, Samuel Girard athlète national et Louis Moisan régional.

Pour la Baieriveraine, ce second sacre lui donne des ailes pour les épreuves de la Coupe du monde qui vont se dérouler ce week-end à Montréal. «C'est un élément de motivation supplémentaire. Ça fait vraiment chaud au coeur. C'est très stimulant de recevoir l'appui des gens de notre région», a-t-elle livré depuis Montréal. La sympathique patineuse a été préférée à Léandre Bouchard (vélo de montagne) et Antoine Bouchard (judo).

Galvanisée par cette reconnaissance et ses résultats à Salt Lake City, elle pense bien faire à Montréal ce week-end pour la 2e tranche de la Coupe du monde. «J'ai une très bonne sensation. C'est sûr qu'on recommence toujours à zéro pour chaque course, mais d'être devant sa gang donne de l'énergie de plus», a-t-il mentionné.

Valérie Maltais tenait à livrer un message aux jeunes athlètes régionaux. «C'est important de persévérer et se fixer de grands objectifs comme participer aux Jeux olympiques. Par contre, il faut s'en fixer plusieurs petites pour monter chacune des marches qui vont permettre d'atteindre l'objectif ultime», a mentionné celle qui a reçu la bourse Roger Tremblay/Le Quotidien de 1000$.

Sur la scène nationale, c'est le patineur de vitesse Samuel Girard qui a été sélectionné par le jury comme athlète de l'année. Le jeune de 18 ans surprend par sa progression fulgurante. Lui aussi était absent afin d'être fin prêt pour la Coupe du monde.

Sur la scène provinciale, le très prometteur William Maltais-Pilote en vélo de montagne s'est imposé. Il faut dire que l'athlète d'Alma a monté à dix reprises sur le podium sur le circuit provincial. Dans le sillage de Léandre Bouchard? «C'est certain que c'est un modèle et que j'aimerais me rendre aussi loin que lui. Pour ça, je dois continuer à m'entraîner fort et travailler tous les aspects qui vont pouvoir me rendre meilleur», a mentionné l'athlète de 14 ans.

Louis Moisan des Éclairs de Saint-Félicien a été choisi athlète de l'année au niveau régional. Le jeune patineur de 10 ans a terminé premier lors des quatre épreuves régionales. Son rêve? «Je vise les Jeux olympiques. Je sais que j'ai encore beaucoup de travail à faire. Je suis content de gagner, car je me mesurais à des jeunes plus vieux que moi», a-t-il affirmé.

Lynda Desmeules a remporté pour une 3e fois l'athlète de l'année chez les 50 ans et plus. L'infatigable marathonienne surprend par son aisance à courir. En 2015, elle va participer au marathon de Washington.

Entraîneur

C'est encore avec humilité que Jude Dufour a accepté le titre d'entraîneur de l'année en sport individuel pour une 6e fois en dix ans. «C'est facile d'être un entraîneur quand on dispose d'un groupe de jeunes qui veulent performer et travailler», a livré celui qui est à la tête de la pépinière de talent du club de vélo de montagne Cyclone d'Alma.

Les Cougars du Cégep de Chicoutimi repartent de Dolbeau-Mistassini avec deux statuettes Alexis, pour l'équipe de l'année. Et pour Martin Gagnon comme entraîneur en sports collectifs. «C'est un trophée que je dédie à mes joueurs. Car un entraineur est représentatif des joueurs qu'il a. J'ai une gang extraordinaire qui a acquis une belle confiance avec le Bol d'or», a-t-il commenté. Les Cougars avaient terminé 2e au Bol d'Or qui s'est déroulé à Saguenay.

Finalement, il est toujours touchant de voir le sourire et l'exubérance de l'athlète de l'année avec un handicap. Olivier Martel va participer aux Jeux olympiques spéciaux mondiaux de Los Angeles en 2015. «J'ai les jambes qui tremblent super fort. Je ne m'attendais pas à ça. Merci les juges. Les quilles, c'est très important pour moi. Ça permet de mieux gérer mes émotions et de me faire des amis», a lancé l'adolescent de 15 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer