Leduc et Robillard-Millette

Un bon début en double

Marie-Alexandre Leduc et Charlotte Robillard-Millette n'ont pas eu la vie... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Serge Emond
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Marie-Alexandre Leduc et Charlotte Robillard-Millette n'ont pas eu la vie facile, mais elles ont tout de même amorcé leur participation au Challenger Banque Nationale de Saguenay sur le bon pied, lundi. Au premier tour du double, le duo québécois l'a emporté sur les Françaises Julie Coin et Constance Sibille.

Après avoir concédé la première manche au bris d'égalité, les Québécoises ont totalement renversé la vapeur. Elles ont facilement enlevé le deuxième set, avant de s'imposer au super bris d'égalité. Résultat, une victoire de 6-7 (1), 6-1 et 10-6.

«En général, nous avons très bien joué, a résumé Charlotte Robillard-Millette, une jeune joueuse de 15 ans de Blainville qui fait partie des plus beaux espoirs du tennis canadien. Même si nous avons perdu le premier set, je pense que nous avons très bien joué pendant tout le match. Nous avons trouvé des solutions au deuxième set et nous nous en sommes bien sorties au troisième set également.»

La Jonquiéroise a été plus précise sur la solution trouvée en deuxième manche.

«Nous avons commencé à jouer plus sur la fille qui était habillée en rose (Sibille), a expliqué Marie-Alexandre Leduc. Nous avons joué plus souvent sur elle et nous avons obtenu plus de points gratuits.»

Leduc et Robillard-Millette forment un duo encore tout nouveau sur la scène du tennis. Les Québécoises évoluent ensemble depuis quelques mois à peine et elles disputent à Saguenay un sixième tournoi ensemble. Elles ont la certitude de s'améliorer au fil des tournois qu'elles disputent ensemble.

«Depuis notre dernier tournoi, tout va bien, a indiqué Marie-Alexandre Leduc. Au début, une jouait bien et l'autre ne jouait pas bien. Maintenant, nous jouons bien toutes les deux en même temps. Maintenant, quand nous recevons une balle, nous savons qu'est-ce que l'autre va faire. Ça devient plus facile.»

«Nous nous connaissons mieux, a ajouté Robillard-Millette. Marie-Alexandre bouge bien au filet. Nous avons des ''patterns'' qui fonctionnent mieux que d'autres.»

Maintenant que leur premier match en double est chose du passé, les deux Québécoises disputeront leur premier match en simple aujourd'hui. Dans les deux cas, elles feront face à un bon défi. Leduc sera opposée à la deuxième favorite, la Serbe Jovana Jaksic, en début de soirée. Quelques heures plus tôt, Robillard-Millette affrontera la Belge An-Sophie Mestach, quatrième favorite du tournoi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer