La Coupe des nations remplacée

Le remplacement de la Coupe des Nations par... (Archives Michel Tremblay)

Agrandir

Le remplacement de la Coupe des Nations par une épreuve continentale de tenir un événement qui offrira encore plus de visibilité tout en requérant un budget de fonctionnement moins élevé.

Archives Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne St-Pierre
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Il n'y aura pas de 7e édition de la Coupe des Nations U23 à Saguenay en 2014. L'organisation a décidé de délaisser ce circuit réservé à l'élite cycliste âgée de 19 à 22 ans pour se tourner vers l'America Tour pour tenir une compétition professionnelle qui s'appellera le Grand Prix cycliste de Saguenay. Ce rendez-vous s'ajoute au calendrier de l'America Tour dont font déjà partie le Tour de Beauce, les Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal ainsi que le Tour de l'Alberta.

Joint hier, le président du comité organisateur de la Coupe des Nations de Saguenay, Bernard Noël, a confirmé que son organisation avait entrepris des démarches en vue d'accueillir des épreuves de ce circuit continental de l'Union cycliste internationale (UCI), qui ne se limiterait pas aux moins de 23 ans. Bien qu'il y ait encore beaucoup de travail à faire en vue de concrétiser l'événement, l'UCI a déjà inscrit Saguenay dans le calendrier de l'America Tour comme étant l'hôtesse d'une compétition classée 2.2, du 5 au 8 juin 2014, juste avant le Tour de Beauce programmé du 10 au 15 juin.

« Après six éditions de la Coupe des Nations, nous avons voulu nous renouveler et offrir un événement d'une coche audessus. Nous avons prouvé que nous étions en mesure d'organiser des courses cyclistes internationales. À l'instar des Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal et du Tour de Beauce qui sont des courses de niveau professionnel, on s'en vient avec un événement cycliste professionnel qui nous permettra d'attirer plus d'équipes québécoises, canadiennes et nord-américaines, mais aussi d'Amérique du Sud et d'Europe », explique M. Noël.

Avantages

L'organisation saguenéenne estime que ce changement leur permettra de tenir un événement qui offrira encore plus de visibilité tout en requérant un budget de fonctionnement moins élevé. Pour tenir la Coupe des Nations, Bernard Noël et son équipe devaient trouver le financement pour un budget de 530 000 $. Pour la présentation du Grand Prix de Saguenay qui comporterait quatre étapes, le président Noël vise un budget maximal de 350 000 $, car les équipes doivent assumer leur frais d'hébergement et d'alimentation. Il mise aussi sur une alliance avec le Tour de Beauce qui profiterait aux deux organisations.

« Si nous sommes complémentaires, nous pourrons partager les dépenses en deux et attirer plus d'équipes. De leur côté, les équipes viendraient chercher plus de points en participants à deux courses, fait-il valoir. On souhaite s'associer ensemble, mais il faut que les membres de mon conseil d'administration soient d'accord.

Je leur ai déjà soumis la proposition de façon informelle, mais déjà, lors d'une réunion post-mortem tenue en août, nous avions pris la décision de ne plus tenir la Coupe des Nations au profit d'une course nord-américaine qui attirerait des équipes d'Europe.

Lors de la dernière édition de la Coupe des Nations, nous avions quand même ouvert la porte en obtenant une dérogation pour aligner des équipes continentales. »

L'organisation saguenéenne a déjà obtenu l'aval de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) et de Cyclisme Canada. « Il y a deux semaines, nous avons eu une rencontre à Québec avec les gens du Tour de Beauce et Louis Barbeau (dg de la FQSC). Les deux fédérations sont d'accord et nous ont recommandés à l'UCI pour tenir une course 2.2. Ça va nous permettre de tenir un événement qui aura plus de visibilité nord-américaine et européenne, et on ne sera pas limité aux (cyclistes) U23 », souligne Bernard en ajoutant que trois équipes ont déjà manifesté leur intérêt, dont une de Lituanie.

Quant à la Coupe des Nations, les étapes seront présentées en Belgique, en France (2) et aux Pays-Bas. Le calendrier comprend aussi des courses en ligne aux Championnats panaméricains (Guatemala), aux Championnats d'Asie (Kazakhstan) et Championnats d'Europe (Suisse).

« L'Italie avait déclaré forfait à deux semaines d'avis, signale Bernard Noël. J'ai beaucoup parlé avec (notre directeur technique) Roger Filion qui était d'accord, ainsi qu'avec divers intervenants du cyclisme québécois et on me conseillait de faire une course nord-américaine depuis quelque temps », a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer