Les Saguenéens au 3e rang

Nikita Lyamkin... (Photo archives)

Agrandir

Nikita Lyamkin

Photo archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi)

La donne a drôlement changé chez les Saguenéens la semaine dernière. À la surprise générale, les Chicoutimiens ont fait l'acquisition du tout premier choix au dernier repêchage Nicolas Roy en retour de trois choix de premier tour. Si le directeur Marc Fortier a accepté de payer ce prix, c'est parce que le jeune est très bon et qu'il pourra dès cette année contribuer à sa façon aux succès de l'équipe. Cette addition de dernière minute vient compléter un top 9 à l'attaque des plus intéressants mené par les vétérans Charles Hudon, Sébastien Sylvestre et Laurent Dauphin. Marc Fortier avait déjà réalisé un autre bon coup en allant chercher l'attaquant de 20 ans Victor Provencher des Islanders de Charlottetown lors du camp d'entraînement. Avec Roy, Provencher et Janne Puhakka, ainsi que les Thomas Gobeil, Jérémy Bouchard, Simon Tremblay, Jasmin Boutet et compagnie, les Sags possèdent une profondeur qui était inexistante la saison dernière. Vaut toujours mieux en avoir trop que pas assez.

Ceci dit, les Sags ont également les éléments pour faire des flammèches en avantage numérique. Lors des deux dernières saisons, l'attaque massive a tourné autour de 17%, ce qui est loin d'être suffisant pour faire mal à l'adversaire. Cette saison, les Chicoutimiens pourront compter sur deux bonnes unités et selon ce qu'il a été possible de voir lors des parties préparatoires, ça semble bien parti.

C'est en défensive que ça risque d'être plus difficile. La brigade chicoutimienne manque vraiment d'expérience, ce qui va se répercuter certains soirs. Le groupe de huit compte un total cumulé de 410 matchs, ce qui n'est vraiment pas beaucoup. Pour donner une image, à la fin de la saison, ils auront doublé leur expérience de groupe. Le Russe Nikita Lyamkin a beau avoir tout le talent au monde, il sera une recrue et fera des erreurs, tout comme le choix de première ronde Frédéric Allard. Le talent est indéniable, mais quelques fois, ça va aller un peu vite. À 20 ans et 19 ans, Philippe Archambault et Samuel Roussy sont les plus expérimentés du groupe. Toutefois, ils n'ont que deux saisons derrière la cravate.

Devant les buts, Julio Billia sauvera les meubles au besoin. Décoré de l'or le mois dernier avec l'équipe canadienne des moins de 18 ans au Tournoi Ivan Hlinka, le gardien de 17 ans prendra la pole position cette saison à moins d'une déconfiture vraiment très inattendue. Si ça se produit, le vétéran Domenic Graham arrivera à la rescousse, mais pour le moment, il est là en soutien, même s'il obtiendra sa juste part de départs. Pour revenir à Billia, il avait démontré de très belles choses la saison dernière comme substitut à Chrstopher Gibson. Il est clairement l'un des meilleurs de sa tranche d'âge et pourrait être réclamé très rapidement au prochain repêchage de la Ligue nationale s'il continue dans la même veine. Difficile d'être inquiet dans son cas.

Dans une division très physique, les Saguenéens traînaient un peu de la patte sur cet aspect. Les affrontements contre les Tigres et le Drakkar particulièrement risquent de laisser des traces. Toutefois, sur la glace olympique du centre Georges-Vézina, cet aspect prend un peu moins d'importance. De plus, les joueurs des Sags ont montré en matchs préparatoires qu'ils pouvaient faire face à la musique avec un Jérémy Carignan qui n'a vraiment pas froid aux yeux.

Bref, des buts, il y en aura dans les matchs des Saguenéens. Reste à voir si ce sont eux ou leurs adversaires qui vont toucher la cible le plus régulièrement.

Prédiction: 3e rang

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer