Une belle visibilité pour ce sport

Président du hockey sur luge au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Martial Laberge a... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

Photo Jeannot Lévesque

Partager

Serge Émond
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Président du hockey sur luge au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Martial Laberge a suivi avec beaucoup d'intérêt les premières minutes de la séance d'entraînement de l'équipe nationale, lundi matin. Le hockey sur luge fait ses débuts dans la région et il espère que la visite des meilleurs joueurs du Canada et de la Norvège contribuera au développement du sport.

« C'est une très belle activité de promotion pour le hockey sur luge, a laissé tomber Martial Laberge pendant que les meilleurs joueurs du pays donnaient une démonstration de leur savoir-faire. C'est une occasion extraordinaire de mieux faire connaître le sport.»

Cette année, la place accordée au hockey sur luge dans la préparation d'une deuxième patinoire au centre Jean-Claude Tremblay a donné l'occasion à Martial Laberge de pousser un peu plus loin un projet qu'il travaille depuis trois ans. Une première équipe a vu le jour.

Une quinzaine de jeunes s'entraînent deux heures par semaine en prévision de leur participation au Challenge hivernal, à Québec, en mars. En revanche, le volet réservé aux adultes n'a pas connu le succès espéré. Une dizaine de personnes se sont inscrites, mais les activités ont été annulées parce que les joueurs ne pouvaient y participer régulièrement.

« Le hockey sur luge n'est pas réservé aux personnes qui vivent avec un handicap, a précisé Martial Laberge. Mais sa clientèle est quand même limitée. Nous travaillons avec le CRDP de Jonquière (Centre de réadaptation en déficience physique) et nous faisons aussi de la promotion avec la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

« Nous espérons que plusieurs personnes assisteront aux matchs entre le Canada et la Norvège. Nous pensons que des gens de l'extérieur de la région se déplaceront pour y assister. Ce sera vraiment quelque chose d'extraordinaire.»

Pas de clinique

Pour sa première présence en sol saguenéen, l'équipe nationale n'a pas prévu de cliniques à l'intention des jeunes joueurs de la région et même du Québec. Ce n'est peut-être que partie remise.

« Peut-être que nous reviendrons dans l'avenir et que nous pourrons en profiter pour présenter des cliniques «, a signalé le gérant de l'équipe nationale, Adam Crockatt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer