Desrosiers quand même surpris

François Desrosiers était triste hier.... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

François Desrosiers était triste hier.

Photo Jeannot Lévesque

Partager

Sur le même thème

KBM
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Francis Desrosiers savait depuis un mois qu'il allait être échangé, et pourtant la nouvelle n'a pas été plus facile à apprendre. «C'est dur. C'est tout ce que je peux dire. C'est dur.»

Le gardien de 19 ans, les yeux rougis et la voie tremblante, a changé de discours lorsqu'il a appris, de la bouche des journalistes, que Jérémy Grégoire faisait partie de la même transaction que lui. «Ça me met un sourire dans la face, ça! Jérémy, c'est un de mes bons amis.»

L'un des entraîneurs adjoints des Sags, Benoit Desrosiers, est le frère de Francis. «Benoit est une personne très importante pour moi. C'est une accolade de frère qu'il m'a faite tantôt, je peux vous le dire, pas une accolade de coach. Je suis content d'avoir fait partie de cette équipe avec lui.»

Desrosiers s'est remémoré de bons souvenirs de ses trois dernières saisons. «Tout le monde veut jouer ici. À Chicoutimi, le hockey junior, c'est gros. On se sent comme à Montréal. Dans les derniers jours, je vous dirais que je n'ai pas beaucoup dormi. Ça me trottait dans la tête. Je me demandais où j'allais m'en aller.»

Tant Marc Fortier que Marc-Étienne Hubert ont eu de bons mots pour Desrosiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer