La demande est venue de Grégoire

Jérémy Grégoire... (Archives Imacom)

Agrandir

Jérémy Grégoire

Archives Imacom

Partager

(CHICOUTIMI) Jérémy Grégoire a demandé aux Saguenéens de l'échanger à une autre formation de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, selon nos sources. L'attaquant de 17 ans a dressé une liste de huit équipes auxquelles il accepterait de se présenter.

Le directeur général des Saguenéens, Marc Fortier, refuse toutefois de confirmer l'information.

Trois des huit équipes ont démontré un intérêt suffisamment marqué pour le jeune pour faire des offres que les dirigeants chicoutimiens jugeraient intéressantes. Hier, les Sags et le Drakkar de Baie-Comeau en seraient presque venus à une entente, mais celle-ci aurait avorté à la dernière minute. Le fait que le Drakkar joue dans la même division que les Sags pourrait ne pas être étranger à cette décision.

Le #32 avait pourtant une clause de non-échange dans le contrat qu'il avait signé avec les anciens gestionnaires des Saguenéens, il y a deux ans. Grégoire a été repêché par Chicoutimi en première ronde, au sixième rang, en 2011.

Hier, le journal La Tribune apprenait que Grégoire aurait levé sa clause de non-échange. Non seulement l'a-t-il levée, selon nos sources, mais il a demandé, il y a quelques jours, à quitter le Saguenay.

Les dirigeants des Saguenéens se sont alors retrouvés dans une situation particulière, puisqu'ils ne croyaient pas de prime abord transiger l'attaquant. Les huit équipes sur la liste seraient intéressées par Grégoire, mais trois d'entre elles auraient une longueur d'avance. Plusieurs rumeurs l'envoient à Gatineau, ce qu'il nous a été impossible de confirmer hier soir. Le journal Le Droit avance que Benoît Groulx ferait de Grégoire son dossier prioritaire.

Rappelons que l'ancien des Cantonniers de Magog avait longuement hésité avant de se présenter aux Bleus. Il considérait l'option des collèges américains. Le joueur, qui est excellent à l'école, voulait s'assurer qu'il serait bien encadré par son équipe. Il étudie en sciences de la nature au Cégep de Chicoutimi, après avoir terminé son secondaire l'an dernier.

À 16 ans, celui qui est considéré dans le milieu du hockey junior comme «un leader né» a récolté 30 points en 61 rencontres. Il connaît des difficultés cette saison, avec seulement 15 points, dont sept buts, en 35 rencontres.

Grégoire, qui est considéré comme un espoir professionnel «sérieux» depuis au moins deux ans, n'a pas été répertorié comme étant l'un des 25 meilleurs espoirs de la LHJMQ par la Centrale de recrutement, en novembre dernier. Son mauvais début de saison lui a aussi coûté une place au Match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey.

Kbelley-Murray@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer