JUSTIN SAINT-PIERRE HEUREUX DE TRAVAILLER

Justin Saint-Pierre... (Photo archives)

Agrandir

Justin Saint-Pierre

Photo archives

Partager

Sur le même thème

(CHICOUTIMI) «C'est une belle manière de se lever un dimanche matin. C'était vraiment le jour du Seigneur...»

L'arbitre Justin Saint-Pierre s'est tenu en forme au cours des derniers mois afin d'être prêt lorsque le téléphone sonnerait. Technologie oblige, le téléphone a plutôt vibré au rythme des textos, mais le résultat a été le même.

«Je suis vraiment heureux. Durant le lock-out, comme arbitre, on ne peut rien faire pour que ça se règle. On recevait des courriels de notre association pour nous conseiller de rester en forme. Je me suis entraîné six jours par semaine en plus de jouer au hockey quatre fois par semaine. Je suis en bonne forme.»

La fierté d'Albanel explique que les arbitres ne sont pas payés durant un tel conflit. «Ce n'est pas une perte d'emploi, mais nous n'avons pas de paye. Maintenant que c'est réglé, on attend de voir ce qui va se passer. Nous aurons probablement un mini-camp. Nous ne retarderons pas. Dès que nous allons savoir le nombre de matchs, on va commencer.»

Saint-Pierre avoue que l'entraînement est soudainement «beaucoup plus motivant». «Maintenant on sait que l'on va travailler bientôt», a-t-il dit, de sa maison de Columbus, Ohio.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer