Retour sans rondelle

Les 50 premières minutes de l'entraînement d'hier soir... (Photo Mariane St-Gelais)

Agrandir

Les 50 premières minutes de l'entraînement d'hier soir se sont déroulées sans rondelle.

Photo Mariane St-Gelais

Partager

(CHICOUTIMI) Les joueurs des Saguenéens se souviendront certainement de leur retour du temps des Fêtes. Ils ont patiné pendant 50 minutes sans rondelle, avant de sortir de la glace 10 minutes pour ensuite y retourner, avec les rondelles cette fois, pendant plus de 45 minutes.

Rappelons que le 21 décembre, les Sags ont offert une piètre performance face au Drakkar de Baie-Comeau. Ils ont même forcé les partisans à lancer leurs toutous (c'était la fameuse soirée des toutous) sans même qu'il y ait un but! La rencontre s'est terminée 2-0.

«Si on a joué pour ,500, c'est pour deux raisons: l'effort et l'attitude de nos joueurs. Ils ont oublié tout ça contre Baie-Comeau. Si notre désavantage numérique avait connu des ratés, on aurait travaillé là-dessus. Là, c'est l'effort et l'attitude, le problème. Ces deux choses avaient été très bonnes dans les deux derniers mois, mais là pendant un match on a oublié de se présenter. Les gars n'étaient pas fiers d'eux. Quand ils sont arrivés, ce soir (hier), ils savaient ce qui les attendait.»

Les joueurs des Saguenéens n'ont pas semblé faire trop d'excès à Noël, personne n'ayant pris de poids. «C'est signe qu'ils ont pris les choses au sérieux. Tout le monde a eu une attitude exemplaire durant l'entraînement. Nous sommes revenus sur les choses qui ont fait notre succès. Si notre ''line-up'' ne travaille pas fort, ça ne fonctionnera pas.»

Plusieurs joueurs semblaient exténués après l'entraînement. Certains avaient visiblement de la difficulté à retrouver leur souffle entre les exercices, mais aucun n'a dû sortir de la patinoire.

Marc-Étienne Hubert promet que la séance de ce matin en sera encore une «axée sur l'effort. Si on veut rivaliser, l'effort doit être à 10 sur 10.»

McGurty présent

Le défenseur Myles McGurty était présent hier, mais son équipement, lui, ne l'était pas. Le Titan d'Acadie-Bathurst, qui a transigé McGurty en retour d'un choix de 12e ronde aux Sags, a omis d'envoyer l'équipement.

«Je suis excité à l'idée de jouer à Chicoutimi, a affirmé McGurty, qui a fait de la bicyclette stationnaire hier soir. Je ne suis pas le genre de défenseur qui va compter plusieurs buts. Je suis celui qui travaille fort.»

McGurty, qui jouait à Moncton l'an passé et à Bathurst depuis le début de la saison, ne s'attendait pas à être échangé. «Je ne le savais pas. Je l'ai appris après notre dernière partie à Bathurst. J'ai toujours entendu dire que Chicoutimi était une belle ville de hockey. Je m'attends à avoir du plaisir ici», mentionne l'unilingue anglophone, qui souhaite apprendre le français dans les prochains mois.

Marc-Étienne Hubert est convaincu que McGurty peut aider son équipe.

«Quand je l'ai vu jouer, à Bathurst ou à Moncton, c'était un défenseur honnête. Je ne m'attends pas à ce qu'il réinvente la ''game''. Je veux juste qu'il travaille fort. Il sera en uniforme pour le prochain match.»

Les Sags recevront Shawinigan demain soir.

Kbelley-Murray@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer