Richard Martel dans la région

Des Fêtes passées à la maison

Avant d'entamer la portion la plus importante du calendrier de son   équipe... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

Photo Jeannot Lévesque

Partager

Serge Émond
Le Quotidien

(Chicoutimi) Avant d'entamer la portion la plus importante du calendrier de son équipe suédoise, Richard Martel bénéficie de quelques jours de congé au Saguenay-Lac-Saint-Jean. L'entraîneur est de retour à la maison depuis hier. Il fêtera Noël en famille avant de retourner en Europe le 27 décembre.

L'équipe que dirige Richard Martel depuis le mois d'août, le HK Visby/Roma, connaît beaucoup de succès cette saison. Pour la première fois de son histoire, elle a atteint la pause des Fêtes au premier rang de la division 1 du hockey suédois grâce à 20 victoires et trois verdicts nuls en 27 parties. Elle se prépare maintenant pour les choses sérieuses.

«Le système est bien particulier en Suède, raconte l'entraîneur chicoutimien. Dans la division 1, il y a six conférences. Après 27 parties, on repart à zéro. Notre championnat est reconnu, mais ça ne compte plus. Les quatre premières équipes de la conférence A affronteront maintenant les quatre premières de la conférence B, les quatre premières du C joueront contre celles du D et ainsi de suite. Après les Fêtes, tout est différent. Les foules sont plus importantes et les commanditaires sont plus faciles à trouver.

«Le 4 janvier, nous débuterons un nouveau calendrier de 14 parties. Ce seront 14 matchs de séries éliminatoires. Après ces 14 matchs, l'équipe de première place obtiendra une pause de 20 jours. Celle de deuxième place arrêtera pendant dix jours et les deux suivantes débuteront les séries éliminatoires. Ce seront des séries deux de trois. Tout peut se passer dans une série deux de trois. À la conclusion des séries éliminatoires, l'équipe championne aura la possibilité de monter dans une ligue supérieure en affrontant les deux pires équipes de cette ligue.

«En Suède, il y a deux ligues au-dessus de celle où mon équipe évolue. Il y a la Allvenskan, qui se compare à la Ligue américaine, et ensuite la grosse ligue élite, dont le calibre se compare à celui de la KHL.»

La deuxième portion de la saison s'annonce aussi différente à un autre niveau. Avant la pause des Fêtes, l'équipe de Visby/Roma, qui est située sur une île, n'a jamais disputé un match sur la route qui l'obligeait à passer une nuit à l'hôtel. À chaque occasion, les hockeyeurs rentraient à la maison quelques heures après la rencontre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer