Pageau a déménagé hier

Jean-Gabriel Pageau évolue pour les Senators de Binghamton... (Archives Le Droit)

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau évolue pour les Senators de Binghamton dans la Ligue américaine.

Archives Le Droit

Partager

(CHICOUTIMI) C'était jour de déménagement hier pour l'attaquant Jean-Gabriel Pageau à Binghamton. L'ancien attaquant des Olympiques et des Saguenéens a profité d'une journée de congé avec les Senators pour emménager avec son coéquipier Cole Schneider.

Jean-Gabriel Pageau avait reçu la semaine dernière la fameuse lettre de confirmation qu'il demeurait avec la formation de la Ligue américaine et qu'il pouvait maintenant se trouver un logement.

Joint en fin d'après-midi hier, Jean-Gabriel Pageau disait adorer ses premiers moments dans le hockey professionnel. Au début du camp d'entraînement, les dirigeants des Sénateurs d'Ottawa avaient mentionné aux représentants des Sags que si Pageau ne se taillait pas une place avec le club-école, il reviendrait à Chicoutimi. Il n'y a jamais eu de doute dans l'esprit du joueur originaire de Gatineau qu'il serait en mesure de faire le saut.

«Je dois avouer que j'avais confiance. Je savais que ma place n'était pas gagnée d'avance et que je devais travailler fort. J'ai connu un bon camp, ce qui m'a aidé à obtenir la confiance des entraîneurs, a-t-il raconté. Dès le départ, les vétérans ont été très gentils avec moi. Ils m'ont bien intégré dans le groupe. Il y a d'autres francophones dans l'équipe, ce qui m'a aidé. Les entraîneurs ont aussi fait un bon travail pour me mettre à l'aise.

«Le but est de s'améliorer pour atteindre la Ligue nationale. D'avoir la chance d'évoluer dans la Ligue américaine à 20 ans dans une année de lock-out, c'est une belle opportunité», d'ajouter Jean-Gabriel Pageau.

Cette chance vient toutefois avec un prix à payer. En raison du calibre plus relevé avec la présence de joueurs qui évolueraient normalement dans la LNH, Jean-Gabriel Pageau obtient un temps d'utilisation limité. Après avoir sauté son tour quelques fois en début de saison, il a maintenant disputé les 17 dernières rencontres des Senators. L'attaquant de 20 ans est notamment utilisé en désavantage numérique. «J'apprends de nouvelles dimensions à ce que j'étais habitué dans les rangs juniors. Ça va faire de moi un joueur plus complet», a-t-il mis en contexte.

Jean-Gabriel Pageau affiche également des statistiques modestes. Il est toujours à la recherche de son premier but et a amassé jusqu'ici six passes en 20 rencontres. «Je travaille fort, mais ça ne veut pas tout le temps faire. Je vais continuer à travailler et les bonnes choses vont arriver. C'est une question de temps», a-t-il confié.

«Le meilleur reste à venir», d'assurer l'ancien des Saguenéens.

Sur la glace, les Senators connaissent beaucoup de succès. Ils se retrouvent au 4e rang de la conférence de l'Est avec 28 points en 21 rencontres, cinq de moins que le Crunch de Syracuse, mais avec trois parties de plus à disputer. Avant de subir deux défaites consécutives plus tôt cette semaine, la formation de l'État de New York avait remporté neuf matchs de suite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer