Absent de la première liste de la Centrale de recrutement

Grégoire n'en fait pas tout un plat

Jérémy Grégoire ne fait pas partie des 25... (Archives Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jérémy Grégoire ne fait pas partie des 25 meilleurs espoirs de la LHJMQ en vue du prochain repêchage de la LNH, selon la liste de la Centrale.

Archives Jeannot Lévesque

Partager

(CHICOUTIMI) Jérémy Grégoire dort sur ses deux oreilles depuis mardi. L'attaquant de 17 ans des Saguenéens est loin de faire tout un plat de ne pas se retrouver sur la première liste de la Centrale de recrutement de la Ligue nationale publiée en début de semaine.

Le joueur originaire de Sherbrooke ne fait pas partie de la liste des 25 meilleurs espoirs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Son coéquipier Laurent Dauphin se pointe quant à lui en 9e position.

En entrevue après un court entraînement des Saguenéens hier après-midi, Jérémy Grégoire n'avait pas l'air abattu. «Je ne le savais même pas que c'était sorti. Quand je l'ai appris, je n'étais pas déçu du tout. Rien ne change pour moi. C'est une nouvelle et pas un événement. Le vrai événement aura lieu en juin», a expliqué Jérémy Grégoire qui ne pense pas que le recruteur responsable de la liste l'a vu jouer souvent pour l'ignorer.

L'attaquant qui compte 11 points et un différentiel de -9 en 21 rencontres mentionne qu'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir d'ici l'appel final des 28 et 29 juin au Prudential Center, domicile des Devils du New Jersey. «Le repêchage est encore dans une demi-année. Une liste ne repêche personne. Même si j'avais été premier, je n'aurais pas été repêché. La liste, c'est un peu comme si c'était une 31e équipe», a-t-il estimé.

Cette liste préliminaire des meilleurs espoirs représente toutefois un indicateur que la cote de Grégoire auprès des recruteurs est peut-être en baisse après un début de saison parsemé d'embûches. L'attaquant de 17 ans a raté les quatre premiers matchs du calendrier en raison d'une blessure au genou. Il a ensuite mis un certain temps à se rétablir complètement. «Je n'ai pas besoin d'une liste pour savoir que je suis en mesure d'en donner plus. Je suis capable de m'analyser moi-même, a-t-il confié. Je ne suis pas encore à mon maximum. Je fais tout ce qu'il faut pour l'atteindre.»

Depuis quelques semaines, Jérémy Grégoire forme un solide duo de jeunes avec Laurent Dauphin. S'il n'est pas complètement satisfait de son rendement actuel, il croit être sur la bonne piste. «Je sais ce que je suis capable de donner dans ma tête. Ça commence avec le plaisir de jouer. Je dois avoir du ''fun'' sur la glace, a-t-il raconté. J'ai toujours été le genre de joueur qui débutait l'année un peu plus tranquillement et qui terminait au sommet. Je ne vois pas pourquoi ce serait différent cette saison.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer