Comité organisateur des Jeux du Québec à Saguenay

Confiant d'atteindre l'objectif budgétaire

Les représentants des 19 délégations qui participeront à... (Photo Rocket Lavoie)

Agrandir

Les représentants des 19 délégations qui participeront à la 48e Finale des Jeux du Québec à Saguenay ont eu un avant-goût de ce qui les attend, du 1er au 9 mars, lors des activités prévues durant leur séjour. La «visite» pose ici pour une belle photo de famille, en compagnie des dirigeants du comité organisateur et du maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Photo Rocket Lavoie

Partager

Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) À moins de 100 jours de l'événement, le président du comité organisateur de la 48e Finale des Jeux du Québec 2013 à Saguenay, Marc Fortin, s'est dit confiant d'amasser les 400 000$ manquants pour atteindre l'objectif budgétaire de 5,6 millions$ et de dénicher le nombre suffisant de bénévoles pour le bon déroulement des Jeux, du 1er au 9 mars.

Hier, les dirigeants du comité organisateur de l'événement ont profité de la visite des représentants des 19 délégations participantes pour faire le point sur le processus en cours. Côté finances, le président Fortin rappelle qu'en plus des activités de financement à venir, il compte sur la Loto des Jeux (billet à 5$), «une contribution populaire qui devrait rapporter 200 000$ en revenus», mentionne-t-il.

Marc Fortin redouble donc d'ardeur pour trouver de nouveaux appuis financiers et s'attarde particulièrement sur le volet alimentation qui représente 600 000$ dans le budget. Le COFJQ souhaiterait conclure des ententes avec des éleveurs locaux pour l'approvisionnement de viande au prix coûtant, laquelle pourrait ensuite être traitée par les étudiants en boucherie de l'édifice Mellon du Centre de formation professionnelle Jonquière (CFPJ).

Actuellement, une entente similaire a été établie avec les Jardins du Saguenay qui offriront l'équivalent de 5000$ en fruits et légumes durant les Jeux et qui combleront le reste des besoins en les vendant au prix coûtant. Parmi les autres commanditaires du volet alimentaire, M. Fortin cite Nutrinor ainsi que l'entreprise Eugène Allard. Dans ce dernier cas, on parle de l'équivalent de 25 000$ en biens et services. «Les menus sont tous établis, équilibrés et structurés par les gens de la diététique. Il nous reste certains commanditaires à aller voir. Nous avons certains objectifs», souligne-t-il, en mentionnant que la Fédération des producteurs d'oeufs du Québec et la Boulangerie du Royaume font également partie des entreprises dans sa mire.

«Aujourd'hui, on pourrait tenir les Jeux sans déficit, sauf qu'il faudrait couper dans certaines dépenses», soutient le président Fortin en citant comme exemple la publicité ou encore certaines idées pour les cérémonies d'ouverture ou activités populaires.

Partenariat

Saguenay fait en quelque sorte office de mentor du comité organisateur de la 49e Finale des Jeux du Québec d'été qui aura lieu en 2014 dans l'agglomération de Longueuil. Comme l'entraide est toujours bienvenue, les deux organisations ont formé un comité tripartite avec SportQuébec il y a trois mois afin de favoriser les échanges d'information et d'aplanir les problèmes logistiques entre autres. «On sauve du temps et tout le monde sait que du temps, c'est de l'argent», souligne Marc Fortin.

Le président du COFJQ continue également de travailler sur l'offre touristique durant les Jeux. «Même si le travail est assez avancé, (le conseiller) Bernard Noël et moi, nous voulons aller rencontrer toutes les chambres de commerce du haut du Lac pour qu'elles se préparent, car nous voulons envoyer des gens au Zoo de Saint-Félicien, à Val-Jalbert, etc. 70% des gens qui viendront ici proviennent de Montréal et de la couronne de Montréal et il faudra les occuper.»

Bénévolat

Concernant le recrutement de bénévoles, le président Fortin n'est pas inquiet. Jusqu'à maintenant, 800 personnes ont passé avec succès l'étape de vérification des antécédents judiciaires et 700 sont dans le processus. L'objectif initial est de recruter 4000 bénévoles, mais Marc Fortin précise que ce calcul est fait sur la base d'un don de quatre heures. «Plusieurs personnes nous ont dit qu'elles voulaient travailler toute la semaine. Si nous avons 2000 bénévoles qui travaillent une journée complète, pour nous, c'est l'équivalent de 4000 bénévoles», explique M. Fortin qui s'attend à ce que plusieurs se manifestent après les Fêtes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer