Stéphane Maltais retourne à Berthier

Stéphane Maltais... (Courtoisie)

Agrandir

Stéphane Maltais

Courtoisie

Partager

Serge Émond
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Stéphane Maltais poursuit son cheminement sur la scène du golf au Québec. Depuis quelques semaines, il occupe les fonctions de directeur général et de professionnel du Club de golf de Berthier.

Pour le Chicoutimien, ce changement de décor marque un retour à ses premières amours. Il a été associé au club de Berthier entre 2005 et 2008, avant un bref passage à Joliette et quelques saisons au Club de golf de L'Épiphanie.

Il y a un peu plus d'un mois, rien ne laissait présager du nouveau dans la vie de Stéphane Maltais. Il préparait la saison 2012 à L'Épiphanie lorsqu'un appel téléphonique imprévu a tout changé.

« Je savais que les postes de directeur général et de professionnel au Club de golf de Berthier étaient disponibles, mais je n'avais même pas fait application, raconte Stéphane Maltais. Je connais bien la personne qui était en poste auparavant, mais l'idée de la remplacer ne m'avait pas effleuré l'esprit. Ma blonde attend un premier enfant et un changement ne faisait pas partie de mes plans. «

« À Berthier, des rumeurs ont commencé à circuler à mon sujet. Je n'étais pas au courant jusqu'au moment où des membres du club ont commencé à m'appeler. Un des trois propriétaires du club m'a ensuite appelé pour m'offrir de revenir à Berthier. Tout s'est fait assez rapidement. Les premières discussions ont eu lieu le 10 février. Après trois rencontres, tout était arrangé. «

Stéphane Maltais précise que les propriétaires du Club de golf de Berthier lui ont présenté une offre qu'il ne pouvait tout simplement pas refuser. Il estime que cette nomination représente un avancement dans sa carrière.

« Les gens de L'Épiphanie étaient déçus quand je leur ai annoncé mon départ, mais ils ont très bien compris, assure-t-il. Nous nous sommes quittés en très bons termes. À Berthier, je me consacre principalement au travail de directeur gérant. Je touche à tout. C'est un club qui offre 27 trous, mais qui ne compte qu'une centaine de membres. Je travaille dans un chalet principal de 5 millions$ où plusieurs réceptions sont présentées. Avant le mois de juin, je ne devrais pas toucher très souvent à mes bâtons. Je donnerai peut-être quelques cours durant l'été, mais ce travail comme celui de participer aux tournois du circuit provincial sera principalement celui du professionnel adjoint Billy Houde. «

Denis Girard touché

La fin de l'association entre Stéphane Maltais et le Club de golf de L'Épiphanie a eu des conséquences pour un autre golfeur du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L'an dernier, Denis Girard a rejoint Maltais à L'Épiphanie à titre de professionnel adjoint.

Depuis le départ de Maltais, Denis Girard a pris du galon. Il occupe le poste de professionnel du club. Pour l'instant, il le fait par intérim puisque le conseil d'administration du club a tout de même avisé l'Association des golfeurs professionnels du Québec qu'un poste est disponible. La période d'appel d'offres prenait fin hier. Si le club ne voit pas apparaître un candidat inattendu à la dernière minute, Girard conservera la fonction de professionnel pour la saison 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer