Le Canadien derrière l'invention

Dérivé d'un équipement utilisé pour manipuler le combustible... (Photo Agence spatiale canadienne)

Agrandir

Dérivé d'un équipement utilisé pour manipuler le combustible nucléaire, le bras Canadien est au coeur de pratiquement toutes les missions des navettes spatiales de la NASA.

Photo Agence spatiale canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Fortin
Le Quotidien

PROGRÈS TECHNOLOGIQUE / En cette fin de semaine de la fête du Canada, en continuité avec la chronique de la semaine dernière, afin de ne pas faire de jaloux, voici une petite liste d'inventions typiquement canadiennes qui font désormais partie de notre quotidien. Le Canada est une véritable pépinière d'inventeurs dans tous les domaines, que ce soit du basketball au hockey en passant par les bars Nanaimo, le génie canadien rayonne partout !

Le cinéma IMAX

Le cinéma sur très grand écran ne date pas d'hier, d'ailleurs, lors de l'expo 67, un film expérimental de l'ONF ayant pour titre Le Labyrinthe utilisait déjà une technologie qui allait devenir quelques années plus tard le cinéma IMAX. Pendant de nombreuses années, la technologie IMAX était principalement réservée au monde du documentaire, mais depuis une quinzaine d'années, bon nombre de superproductions hollywoodiennes sont diffusées dans ce format. Aujourd'hui, on compte plus de 1000 salles IMAX à travers le monde.

Le Talkie-walkie

Inventé en 1937 par l'ingénieur Donald Hings de la compagnie Cm&S, le talkie-walkie est un système portatif de communication bidirectionnelle. Comme c'est souvent le cas, plusieurs inventeurs à travers le monde travaillent simultanément sur des projets similaires. D'ailleurs, quelques années plus tard, la compagnie Motorola commercialisa le premier talkie-walkie pour usage militaire. À l'époque, le terme portatif était relatif, car l'appareil en question, qui pesait près de 20 kg, se portait tel un sac à dos. Lors de la Deuxième Guerre mondiale, le talkie-walkie fut un essentiel sur le champ de bataille.

BlackBerry

Commercialisé au milieu des années 90, le système de messagerie portative bidirectionnelle est inventé par la compagnie ontarienne RIM. Étant au départ une pagette qui vous offrait la possibilité de répondre aux messages via son petit clavier, il a connu un certain succès auprès des professionnels. Au début des années 2000, RIM révolutionna le monde des communications avec son BlackBerry, un téléphone muni d'un clavier complet permettant d'envoyer sécuritairement des messages. Considéré comme le premier véritable téléphone intelligent, le BlackBerry fut l'appareil de prédilection pour les professionnels. En 2007, l'arrivée du iPhone et son gigantesque catalogue d'applications firent très mal à la compagnie canadienne dont les parts de marché s'écoulèrent en quelques années seulement.

Le bras canadien

Porte-étendard du Canada dans le domaine aérospatial, le Canadarm ou bras Canadien est un bras robotisé qui équipait les navettes spatiales dès 1981. Dérivé d'un équipement utilisé pour manipuler le combustible nucléaire, le bras canadien est au coeur de pratiquement toutes les missions des navettes spatiales de la NASA. Malgré le retrait des navettes, le bras robotisé est encore aujourd'hui utilisé, en version améliorée, cette fois-ci dans la station spatiale internationale.

La pile Alcaline

Inventée par Lewis Urry en 1955, la pile alcaline est une révolution en soi à l'époque des balbutiements de la miniaturisation de l'électronique grâce aux transistors. Le concept permet d'offrir de l'énergie pour les appareils portatifs et les jouets. Venant remplacer la pile saline dont l'énergie était très éphémère, l'alcaline se voulait une solution beaucoup plus durable et tout de même abordable. La compagnie Eveready commercialisa la première pile alcaline en 1959. Aujourd'hui, pratiquement seuls les détecteurs de fumée, les jouets pour enfants et les télécommandes de télévision fonctionnent encore avec des piles jetables !

Le sac de poubelles

De nos jours, quoi de plus banal qu'un sac de poubelles. Pourtant, ce n'est que dans les années 50 qu'il fit pour la première fois son apparition dans un hôpital de Winnipeg. Conçu à la base pour un usage commercial, il fut rapidement adopté par les consommateurs qui, à l'époque des grosses familles, éliminaient les mauvaises odeurs près de la poubelle extérieure. Les inventeurs, Harry Wasylyk et Larry Hansen, vendirent leur invention à l'Union Carbide Company qui commercialise alors le produit sous la marque Glad. 

Le stimulateur cardiaque

Le pacemaker est une invention de John Hopps qui découvrit qu'un coeur qui cesse de battre peut recommencer ses battements à l'aide d'une pulsion électrique. L'appareil était toutefois trop volumineux pour être implanté à l'intérieur du corps. La venue du transistor a permis de concevoir un appareil suffisamment petit pour être implanté à l'intérieur du patient. Par contre, cette version de l'invention de Hopps n'est pas canadienne !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer