Le Québécois derrière l'invention

Arthur Sicard, fondateur de la compagnie Sicard, un... (Archives Le Progrès, Rocket Lavoie)

Agrandir

Arthur Sicard, fondateur de la compagnie Sicard, un agriculteur québécois, inventa la souffleuse à neige en s'inspirant grandement de la moissonneuse-batteuse.

Archives Le Progrès, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Fortin
Le Quotidien

CHRONIQUE / Le progrès technologique est souvent le fruit d'inventeurs patenteux qui, à travers le temps, ont forgé petit à petit notre confort quotidien. Plusieurs grandes inventions sont issues du cerveau d'inventeurs québécois. Certaines d'entre elles vous surprendront. Au-delà du « Skidoo », en cette fête nationale du Québec, voici une petite liste d'inventions typiquement québécoises.

La radio AM

Natif de l'Estrie, Reginald Fessenden, qui travailla entre autres pour Thomas Edison, est l'inventeur de la transmission par modulation d'amplitude du son et de la voix ou communément appelée radio AM. Auteur de nombreux brevets dont plusieurs sont encore utilisés aujourd'hui, il est le précurseur d'une révolution technologique à une époque où la télégraphie sans fil faisait à peine son apparition. Le 24 décembre 1906, il réalisa la première émission de radio en y diffusant musique et discours. Même s'il a réalisé ses expériences aux États-Unis, il est tout de même originaire du Québec. 

Le combiné téléphonique

Cyril Duquet est un horloger de la ville de Québec qui se passionne pour les nouvelles technologies. Véritable avant-gardiste du geek, il se passionne pour une invention d'Alexander Graham Bell : le téléphone. Il créera un petit réseau téléphonique entre sa résidence et son atelier où il combina alors l'émetteur et le récepteur pour créer le premier combiné téléphonique. Il fut, par contre, accusé d'utiliser illégalement l'invention de Bell et dut céder ses brevets. 

Le moteur-roue

Inventé par Pierre Couture d'Hydro-Québec en 1994, le moteur-roue était voué à un brillant avenir. À une époque où les véhicules électriques se limitaient aux voiturettes de golf, l'ambitieux projet du moteur-roue était révolutionnaire. Un petit moteur intégré dans chaque roue du véhicule permet une grande efficacité énergétique tout en limitant le nombre de composantes. Le projet fût abandonné par Hydro-Québec en 1995, mais l'idée semble vouloir renaître avec les projets d'électrification des transports et l'efficacité plus grande des batteries. 

La souffleuse à neige 

Je ne veux pas être rabat-joie en vous parlant de neige en plein congé de la Saint-Jean, mais dans les années 1920, Arthur Sicard, un agriculteur québécois, inventa la souffleuse à neige en s'inspirant grandement de la moissonneuse-batteuse. Il fonda la compagnie Sicard, laquelle fabrique encore aujourd'hui des souffleuses industrielles. Sicard appartient désormais à des intérêts américains.

Le numériseur 3d

Inventé au milieu des années 2000 par l'entreprise Québec Creaform, le Handyscan 3D est un appareil de numérisation 3D qui permet de faire passer des objets réels dans l'univers virtuel. Actuellement utilisé industriellement, ce produit sera un jour offert au grand public. 

D-Box

Inventé par une entreprise de Longueuil, D-Box est un système qui fait bouger un fauteuil de cinéma selon l'action du film. L'entreprise, qui équipe des centaines de salles de cinéma à travers le monde, est en pleine croissance dans une industrie où les exploitants de salles cherchent des moyens de diversifier l'offre en concurrence avec la diffusion en continu sur internet. 

Le beurre d'arachides

Je sais que ce n'est pas une invention technologique, mais il faut avouer que le beurre d'arachides fait partie de l'alimentation du mordu de techno depuis 1884. Inventé par un Montréalais, le « beurre de peanut » est un essentiel du petit déjeuner des champions ! 

Un système pour changer des composantes de serveurs à chaud

L'entreprise Trioniq de Chicoutimi avait développé un système permettant aux entreprises d'informatique et de télécommunications de changer des cartes électroniques sans arrêter les équipements. Leur premier client étant Silicon Graphic pour des systèmes de calculs destinés à la NASA, rien de moins ! Le géant américain IBM a racheté en 2007 l'invention saguenéenne.

Il y aura toujours des patenteux, ces débrouillards souvent autodidactes, qui rivaliseront d'originalité afin de faciliter notre quotidien. À l'ère du sociofinancement, l'accès aux capitaux est désormais de plus en plus simple lorsque l'idée est bonne. Au Québec, nous avons une riche tradition d'inventeurs qui se doit d'être perpétuée à travers les générations. 

Bonne fête nationale des Québécois !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer