Liz S. Gagné n'a pas l'intention de revenir

L'ex-présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Liz... (Archives Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

L'ex-présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Liz S. Gagné, a été sollicitée pour retourner à la barre du conseil des commissaires. La principale intéressée ne croit toutefois pas qu'elle fera le saut.

Archives Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Liz S. Gagné n'a pas l'intention de reprendre du service à la barre de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. L'ex-présidente confie toutefois avoir été sollicitée par de nombreux citoyens et représentants du monde scolaire qui aimeraient bien la voir de retour à la tête du conseil des commissaires.

Celle qui a occupé cette fonction pendant 25 ans a été approchée à plusieurs reprises par des gens qui croient qu'elle est la femme de la situation, dans la foulée du départ d'Antonin Simard. Si la principale intéressée convient que dans la vie, «il ne faut jamais dire jamais», elle laisse peu d'espoir à ceux et celles qui aimeraient qu'elle brigue les suffrages lors de l'élection scolaire du 7 mai. 

«J'ai eu beaucoup de sollicitation autant de la part de personnes à l'interne qu'à l'externe. Les gens me disent : ''pourquoi vous ne revenez pas?''. Plusieurs enseignants m'en ont parlé, mais je ne pense pas revenir, même si le lien humain me manque beaucoup», a-t-elle déclaré, en entrevue téléphonique.

Au début du mois de février, le président de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Antonin Simard, a annoncé qu'il démissionnait du poste qu'il occupait depuis trois ans. Son départ a causé un effet de surprise, puisque M. Simard n'avait manifesté aucun signe annonciateur et paraissait en pleine forme. 

La Baie

Liz S. Gagné a suivi attentivement les nouvelles relatives aux changements mis de l'avant par la direction de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay à La Baie, où elle réside. Avant les Fêtes, la CS a annoncé un projet de centralisation de la formation professionnelle à Chicoutimi, causant la perte du CFP de La Baie dès l'an prochain. Quelques semaines plus tard, lors d'une conférence de presse, Antonin Simard et Chantale Cyr ont levé le voile sur Au Millénaire, un établissement d'enseignement trilingue qui verra le jour dans l'enceinte de l'ancienne école Georges-Vanier. D'aucuns ont souligné le caractère politique de ce projet, réalisé à la hâte et annoncé peu après la fermeture du CFP du Fjord.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer