Des adultes au coeur d'enfant

Jasmin Caron, Michaël Beaulieu, Jean-François Beaulieu et Yan... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Jasmin Caron, Michaël Beaulieu, Jean-François Beaulieu et Yan Bouchard avaient l'intention de s'amuser avec leurs bolides, samedi après-midi, dans le cadre du Carnaval d'hiver de Saint-Fulgence.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

L'âge est devenu une notion bien relative, samedi après-midi, alors que des dizaines d'amateurs de bolides téléguidés se sont réunis près de la salle des Chevaliers de Colomb de Saint-Fulgence pour s'en donner à coeur joie avec leurs machines. En apparence, il y avait beaucoup d'hommes, mais pour l'occasion, tous avaient retrouvé leur coeur d'enfant.

Les cascades des bolides téléguidés étaient spectaculaires.... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Les cascades des bolides téléguidés étaient spectaculaires.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

L'activité se déroulait dans le cadre du Carnaval d'hiver de la petite municipalité située sur la rive nord du Saguenay. Un circuit avait été aménagé pour le volet récréatif de l'événement, auquel une cinquantaine d'adeptes s'étaient inscrits. Du côté compétitif, environ 35 «pilotes» guidaient leurs engins sur un parcours distinct. Il y avait des voitures, des camions, des véhicules tout terrain et une panoplie d'autres modèles réduits équipés pour franchir une panoplie d'obstacles. Si la compétition, l'ultime étape d'un circuit régional, semblait être prise très au sérieux par les participants, le pendant récréatif, juste à côté, était une vraie partie de plaisir.

«Nous autres, on est des ''bashers''. On fait du hors-piste, des sauts et des obstacles. C'est de la destruction massive!», a lancé Jasmin Caron, qui s'amusait comme un petit fou avec ses amis. Michaël Beaulieu, son frère Jean-François et leur copain Yan Bouchard avaient réuni leurs joujoux avec le même objectif en tête : leur mener la vie dure. Ensemble, ils détiennent toutes sortes de bolides comme un drone et un avion, entre autres. Les valises arrière de leurs voitures étaient remplies d'outils. Très important pour réparer les dégâts. Des membres du groupe ont confié qu'ils s'adonnent à ce loisir depuis plus de 20 ans. Le plaisir ne diminue manifestement pas avec l'usage. 

Fanatique

L'organisateur David Beaulieu est un fanatique. Sa conjointe partage la même passion. Ils étaient tous deux présents avec leur attirail dont la valeur atteint plusieurs centaines de dollars.

«On a décidé de créer cet événement l'an dernier pour attirer encore plus de monde au carnaval. Ça fonctionne bien et les gens aiment ça. C'est une activité familiale et les enfants en profitent pour s'amuser dans les gonflables», a-t-il fait valoir. David Beaulieu et le président du Carnaval, Jean Côté, étaient bien confiants de voir environ 400 personnes converger vers la salle des Chevaliers de Colomb au courant de la journée. Un souper et une soirée dansante étaient prévus en soirée. Aujourd'hui, un encan silencieux est au programme pour venir en aide à une dame souffrant de paralysie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer