Pas trop vieux pour le Patro

Depuis janvier, un nouveau programme qui s'adresse aux... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Depuis janvier, un nouveau programme qui s'adresse aux adultes de 50 ans et plus est offert au Patro de Jonquière. Plus de 120 personnes se sont inscrites au total aux trois activités offertes, soit la Zumba, la danse en ligne et le mini-tennis.

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Patro de Jonquière, qui s'est toujours consacré aux jeunes, souhaite maintenant devenir un milieu intergénérationnel. Le tout a débuté par le lancement d'une nouvelle programmation d'activités en janvier dédiée aux adultes de 50 ans et plus. Elle s'est avérée si populaire que les responsables comptent doubler leur offre la saison prochaine.

Fanny Marin, animatrice aux aînés au Patro de... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Fanny Marin, animatrice aux aînés au Patro de Jonquière

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Trois activités composent la nouvelle programmation: la Zumba, la danse en ligne et le mini-tennis. Des cours de Zumba sont offerts quatre fois par semaine, tandis qu'une séance de danse en ligne et de mini-tennis est à l'horaire. 

Depuis un mois, 120 personnes se sont inscrites aux activités. Elles sont offertes à un coût abordable, variant de 3 à 10 dollars la séance, des prix pour la saison étant aussi offerts. 

«On voulait créer un milieu de vie intergénérationnel et ça faisait un moment que nous pensions élargir nos activités aux adultes», a expliqué Fanny Marin, animatrice aux aînés, un poste qui vient d'être créé.

Mais les responsables du Patro de Jonquière ne s'attendaient pas à ce que les nouvelles activités soient si populaires. Fanny Marin devait se charger à temps partiel des activités pour adultes dans ses anciennes tâches, mais a finalement dû s'y consacrer à temps plein.

L'organisation prévoit déjà doubler son offre à l'automne et ajouter d'autres activités selon les demandes, comme le yoga ou la randonnée pédestre.

«On veut aussi organiser des sorties avec les gens et les amener à s'impliquer et à former une communauté multiâges en participant à la vie communautaire du Patro», a ajouté Mme Marin, visiblement enthousiaste face à ce nouveau projet.

À terme, le Patro de Jonquière souhaite compter quelques centaines de membres adultes 50 ans et plus, qui pourraient être aussi nombreux que les jeunes.

La responsable songe aussi à adapter les activités à la diversité de la clientèle des 50 ans et plus. Certaines séances de Zumba varient déjà en intensité, par exemple.

Les activités sont accessibles à toutes les personnes de la région. Des places sont d'ailleurs encore disponibles.

Le mois de juin 2018 visé

Le Patro de Jonquière espère débuter la construction de son nouveau gymnase à l'automne 2017 pour l'inaugurer en juin 2018.

Plus de deux ans après le lancement de la campagne de financement de l'organisme, 1,058 M$ ont été amassés grâce à la vente de briques à 100 $, la Loto Patro et aux cocktails de financement de la fondation de l'organisme.

«Nous en sommes maintenant à compléter le financement auprès des trois paliers de gouvernement», a précisé le directeur général du Patro de Jonquière, Yannick Gagnon, lors d'un entretien téléphonique avec Le Progrès-Dimanche.

Une demande de 800 000 $ a été déposée au cabinet du maire de Saguenay, Jean Tremblay. «Nous n'avons pas eu de réponse officielle, mais les démarches vont très bien», a-t-il commenté.

Une rencontre de 45 minutes a aussi eu lieu avant la période des Fêtes avec le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx. Une demande de 1M$ sera déposée lors de nouveaux appels de projets pour les infrastructures communautaires attendus au début de 2017.

Du côté du fédéral, les démarches ont été entreprises avec la députée de Jonquière, Karine Trudel. Le Patro compte acheminer une demande de subvention de 500 000 $, selon l'ouverture de certains programmes et fonds, aussi attendus pour le début de l'année.

Yannick Gagnon est conscient que les délais sont courts avant le début des travaux, espéré en septembre, mais demeure confiant étant donné l'avancement du projet. «Ça fait trois ans que nous refusons des jeunes l'été par manque d'espace, le projet est maintenant prêt, et nous voulons pouvoir les accueillir pour l'été 2018 en organisant une grande fête.»

Le nouveau gymnase du Patro de Jonquière permettra à l'organisme de profiter d'un gymnase à double plateau avec salles de douches. Le gymnase actuel, au plafond bas et aux poutres encombrantes et dangereuses, nuit au déroulement des activités sportives.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer