Les risques d'avoir un animal

PICOTTE / Même le meilleur cowboy, qui a 20 ans d'expérience et qui a troqué... (Photo courtoisie)

Agrandir

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Picotte
Le Quotidien

PICOTTE / Même le meilleur cowboy, qui a 20 ans d'expérience et qui a troqué son chapeau contre un casque, n'est pas à l'abri de tomber de sa monture.

Bien des écuries exigent maintenant le port du casque. Et on n'oblige pas le port du casque seulement pour ceux qui montent des chevaux de race american standardbred, par exemple. Tout comme on ne force pas le cavalier à harnacher plus sévèrement un cheval d'une race quelconque. Par contre, les cavaliers débutants sont avisés qu'un poulain sera plus ardu à entraîner qu'un cheval mature ayant de l'expérience dans le sport équestre qui nous intéresse. Ceci dit, il n'y a pas de risque zéro avec un cheval mature. 

L'éducation

L'éducation de votre animal compte pour beaucoup dans ce qu'il deviendra. Sachez que la violence et l'agressivité amènent la violence et l'agressivité. Les encouragements et l'attitude positive aident tous les êtres vivants à devenir meilleurs. 

La génétique

La génétique n'est pas à négliger. Si les reproducteurs ont de mauvais comportements ou des problèmes de santé, les rejetons risquent d'en avoir tout autant. 

La maladie

La maladie peut aussi déclencher des comportements indésirables chez votre animal souffrant. Malgré tous les bons soins, la bonne nutrition et les vaccins à jour, votre animal n'est pas à l'abri d'une blessure ou d'un problème de santé.

Les accidents

Les accidents peuvent aussi coûter très cher aux propriétaires d'animaux. Un conducteur, qui frappe accidentellement votre animal, est dans ses droits d'exiger un dédommagement de votre part. Vos assurances peuvent couvrir cette réclamation, mais encore faut-il que votre animal soit déclaré. 

Races populaires

Aussitôt qu'une race devient populaire, et que n'importe qui s'improvise éleveur, il y a des risques que la génétique de cette race se détériore. Les humains ont délaissé certaines races, comme le dalmatien, en remarquant qu'il avait tendance à développer de graves problèmes de comportement.

Chicanes

L'adoption, par exemple d'un chiot, chamboulera votre quotidien. C'est pourquoi toute la famille doit être d'accord avec cette décision. Des désaccords face à l'éducation de ce nouveau membre peuvent faire éclater des chicanes. Ce climat de confusion risque alors d'affecter les comportements du chien et ternir la vie de couple, jusqu'à mener à une rupture. 

Responsabilité

Les humains sont responsables de leurs animaux. Comme bien des gens manquent de civisme avec les bêtes, que ce soit dans votre maison, en vacances ou dans un lieu public, si vous ne pouvez garder un oeil sur votre animal, pour son bien-être et celui des autres, installez-le dans un endroit sécuritaire.

Difficile d'assurer un chien pitbull ou rottweiler

«Bonjour Picotte ! Nous venons d'adopter un chiot pitbull et nos assurances habitation ne veulent plus nous assurer. Je ne sais plus vers qui me tourner. Pouvez-vous m'aider ?»

La plupart des compagnies d'assurances directes, qui proposent seulement leurs produits, refusent en grande majorité d'assurer les propriétaires de pitbulls et de rottweilers. Heureusement que des courtiers, qui font affaire avec plusieurs compagnies d'assurances, sont là pour aider ces gens. C'est le cas d'Assurancia, une jeune bannière qui est née en 2008 et qui compte 33 succursales au Québec. 

Les expérimentés courtiers d'assurances d'Assurancia sont fiers de pouvoir offrir une vaste gamme de produits répondant à tous les besoins. Basé sur l'actuariat, assurer un pitbull ou un rottweiler, comporte plus de risques. Assurancia déniche donc des primes d'assurance habitation pour répondre à cette clientèle, mais attendez-vous à payer le double. Dans plusieurs cas, on va même exclure tous les dommages causés par le chien. « Certains clients ont peur de dire qu'ils ont un pitbull. C'est pourtant leur responsabilité de le dire à l'assureur ou au courtier », remarque Stéphanie Gosselin-Lesage, directrice générale d'Assurancia et courtière en assurance de dommages. Si un dommage quelconque survient, et que la personne avait volontairement omis de dire qu'elle avait un chien de type pitbull ou rottweiler, l'assureur est en droit d'annuler le contrat pour fausse déclaration, et ce, même si le chien n'est pas en cause.

«Chez nous, on ne refuse personne. On réussit toujours à trouver un produit selon leurs besoins», explique Stéphanie Gosselin-Lesage. Selon le calcul de statistiques des assureurs et de gestion de risques, vos assurances seront plus ou moins élevées selon les risques qui vous entourent. «Par exemple, une maison en bois, chauffée uniquement avec un poêle à bois et loin d'une borne-fontaine, coûtera plus cher à assurer qu'une maison en brique à proximité d'une caserne de pompiers», poursuit madame Gosselin-Lesage. Quelqu'un qui souhaite assurer une garderie, et qui possède un chien, peu importe la race, l'assureur, considérera que le risque est augmenté.

Le meilleur des chiens peut perdre patience et blesser le chat du voisin. Un cheval peut casser une clôture et briser le terrain du voisin. Vos assurances habitation doivent savoir quels animaux vous avez si vous voulez qu'ils couvrent les frais reliés aux dommages causés par votre animal. 

Par manque de connaissances, les compagnies d'assurances sont aussi réticentes à assurer les propriétaires de reptiles et d'animaux exotiques, parfois achetés illégalement. Quant aux propriétaires de chevaux, il existe un marché spécialisé pour eux afin de bien les couvrir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer