Alain Decoste songe à la politique municipale

Le président du Syndicat des cols bleus de... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le président du Syndicat des cols bleus de Saguenay, Alain Decoste, prendra sa retraite le 1er janvier.

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'actuel président du Syndicat des cols bleus de Saguenay, Alain Decoste, quittera ses fonctions syndicales le 1er janvier pour prendre sa retraite, mais il n'entend pas demeurer inactif puisqu'il songe à présenter sa candidature à un poste de conseiller municipal à Saguenay en novembre prochain.

Après 31 ans de service auprès de l'ex-ville de Jonquière et de Saguenay, dont six années au poste de président syndical, l'heure de la retraite a sonné.

En entrevue, M. Decoste se dit particulièrement fier du travail accompli avec son exécutif dans le dossier de la négociation du régime de retraite dans le contexte du projet de loi présenté par Québec accordant de nouveaux pouvoirs aux municipalités pour imposer les conditions de travail. Le renouvellement de la convention collective jusqu'en 2021 dans le contexte du nouveau pacte fiscal fait également l'objet de sa fierté. Le régime de retraite et la dernière convention collective ont été acceptés respectivement à 98 % et 86 % par les membres. « Il n'y a pratiquement pas une journée où des membres ne me rencontrent pas pour me dire qu'on a signé la meilleure convention collective depuis plusieurs années. »

Outre ses fonctions syndicales, M. Decoste occupe depuis mai dernier le poste de président provincial de la Fédération québécoise des clubs quads qui regroupe 60 000 membres. Au cours des derniers jours, il a rencontré le ministre des Transports, Laurent Lessard, pour discuter de la pérennité des sentiers à travers toute la province, un dossier qui avait été amorcé par son prédécesseur Norm MacMillan pour le réseau des motoneiges. Selon lui, le ministre aurait pris l'engagement de dégager des fonds provenant des contributions des membres pour remettre sur les rails ce dossier parsemé d'embûches.

À quelques jours de sa prise de retraite, M. Decoste avoue que des pressions exercées sur lui par certains citoyens l'incitent à réfléchir à la possibilité de poser sa candidature à un poste de conseiller municipal dans le nouveau district redécoupé occupé par Sylvie Gaudreault. Son objectif est de s'impliquer, mais aussi de travailler pour changer des choses dans le domaine public. C'est pourquoi s'il faisait le saut, il se présenterait comme conseiller indépendant afin de ne pas être lié à un programme de parti politique. « J'aimerais bien qu'on revienne aux pratiques du passé ou le maire en poste se servait de tous les gens présents autour de la table pour avancer aux mêmes pas ».

Il fait part toutefois du fait qu'il devra effectuer quelques vérifications au plan juridique en raison du poste qu'il occupe à la présidence de la Fédération des clubs quads.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer