Une petite entreprise dans son garage

Sébastien Gauthier... (Photo Le Progrès, Mélissa Viau)

Agrandir

Sébastien Gauthier

Photo Le Progrès, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

On peut dire que Sébastien Gauthier n'a pas peur de l'ouvrage. Malgré ses 40 heures par semaine dans une entreprise comme machiniste, il est aussi peintre dans ses temps libres. Depuis deux ans, il passe donc près de 70 heures par semaine à travailler.

En 2015, après avoir construit son garage dans le but d'y installer une voiture restaurée, Sébastien voit passer l'annonce d'une entreprise à vendre. « Le vendeur offrait tout l'équipement pour faire de la peinture électrostatique : son compresseur, son fusil à peinture, le four, un cabinet à sabler, le dépoussiéreur, etc. », explique celui qui rêvait d'être travailleur automne. Après un investissement de 10 000$, l'homme de défi se lance dans l'aventure signée « Northside powder coating ». Même s'il n'avait aucune connaissance en peinture, une formation offerte par le vendeur lui a permis de maîtriser rapidement le processus.

Le principe est d'utiliser l'électricité pour faire coller une fine poudre à un objet fait de n'importe quel type de métal, dont l'aluminium, l'acier, le bronze, le cuivre, bref, tout ce qui laisse passer le courant et qui résiste à la chaleur. Ensuite, la pièce va au four à 400 degrés Fahrenheit pendant une quinzaine de minutes. Avec la chaleur, la poudre fond pour recouvrir uniformément la pièce. « Je donne souvent une deuxième vie à des morceaux de métal qui semblent finis », mentionne le peintre.  

Durable, résistant à la rouille, offert dans une panoplie de couleurs et de grande qualité, plusieurs se servent de ce procédé pour personnaliser leurs véhicules. « Au printemps, je fais surtout des mags. C'est beaucoup plus durable que plusieurs peintures originales. Je fais aussi beaucoup de pièces de moto, de VTT et l'hiver je peins des pièces de motoneige », poursuit Sébastien. 

Prix

Avant d'être peinte, chaque pièce est passée au jet de sable. Pour quatre jantes, il faut compter plus de quatre heures d'ouvrage, ce qui revient à une soixantaine de dollars par jante. C'est beaucoup plus abordable qu'un kit de jantes neuf. « Au niveau des motos, la mode change. Il y a quelques années, c'était le chrome qui était populaire. Là, on enlève le chrome pour le remplacer par de la peinture noire », remarque Sébastien. 

Populaire

Installé dans son garage personnel, à Chicoutimi-Nord, Sébastien se rend compte que son service prend de plus en plus d'ampleur. « J'utilise seulement Facebook pour me faire connaître et c'est suffisant. J'ai des clients de partout au Québec qui me disent que mes prix sont si concurrentiels qu'ils sont encore gagnants même après avoir payé le transport », précise le propriétaire de Northside powder coating. 

Nouveauté

« Northside powder coating » offre les services de sablage au jet de sable et peinture électrostatique cuite au four sur tout type de pièces métalliques. Depuis quelques semaines, un nouveau service s'est ajouté. « J'ai aussi de la peinture à base de céramique qui résiste à de très hautes températures. Je m'en sers beaucoup pour peindre les pièces de protection allant sur les conduits d'échappements des motos », poursuit Sébastien. Il est aussi possible de choisir différents finis texturés. « Finalement, mon garage n'aura jamais servi pour mes autos », conclut l'amateur de véhicules. 

Pour en savoir plus sur Northside powder coating, visitez la page Facebook de Sébastien Gauthier (www.facebook.com/DemtechPowderCoating/).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer