Vieillir, une calamité?

Le corps change passablement en vieillissant.... (Photo 123rf)

Agrandir

Le corps change passablement en vieillissant.

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Boucher
Le Quotidien

SEXOLOGIE / Toujours ce même maudit modèle de personnes dites « âgées ». Ma pharmacie offre gratuitement ce type de revue pour le troisième âge, que je consulte, ici et là. Peut-être que vous ne me croirez pas, mais c'est du haut de mes 35 ans que je m'identifie dans quasi toutes ces photos de femmes supposément sexagénaires! Sous ce texte expliquant comment se préparer à une éventuelle retraite, je vois cette dame n'ayant rien de l'allure de celle jouissant de feu-liberté-55. Pourquoi ce décalage teinté d'une fausse jeunesse?

Effectivement, les mannequins m'apparaissent au même stade de vieillissement que moi, portent ces vêtements qui me plaisent et en plus, proposent tous un corps répondant aux normes sociétales suggérées par ces adultes loin du mitan de la vie. «Myriam, as-tu déjà pensé avoir l'air plus vieille que ton âge?» me diront quelques-uns. Non! Par contre, me voilà consternée de voir ce refus quasi global face au vieillissement physique. Pourtant...

Madonna, Nanette, Cher, Brad, Tom et cie... 

Les revues de psychologie parlent de ce brouillage des âges. Comme s'il s'agissait d'une calamité, exposer les rites des années semble de plus en plus inopportun, inapproprié, tabou. Il devient ainsi à propos pour plusieurs de se tenir loin de la devinette « Quel âge me donnez-vous ?». Pourquoi?

Vieillir

Tel un adolescent vivant ses changements physiques attribuables à sa métamorphose enfant/adulte, bien sûr que le corps se voit modifié par la force des années, avec ou sans consentement. Changements hormonaux, génétiques, effets de gravité, ralentissement métabolique, aléas de la vie, maladies, stress... Voici toutes des données expliquant le vieillissement, et ce, sur lesquelles aucun contrôle n'est possible. On a beau vouloir changer le noyau de la Terre, modifier l'arbre généalogique par des ancêtres moins ridés, gérer le système endocrinien tel un dictateur, aucune résultante ne s'y verra possible, désolée! 

Non merci!

Bien sûr que certains penseront qu'à force de crèmes aux pépites d'or, d'entraînements intensifs, d'hydratation au gallon, d'injection ici et là, de meetings avec le Dr J'arrange-tout-si-tu-payes, dissonance il y aura. Ceci dit, l'acceptation de la maturation physique m'apparaît quand même la clé de l'épanouissement à long terme. S'il y a bien une justice sur Terre, c'est celle de tous vieillir! Aussi bien s'en réjouir, non? 

Balivernes

En nous faisant croire en la jouvence éternelle comme critère de beauté unique, autant les médias de toutes sortes ainsi que la publicité ont réussi à convaincre que la prise des années est synonyme de laideur. «Allo!» ai-je envie de m'époumoner! La beauté est simplement dans l'oeil de celui qui regarde. Cette lutte au vieillissement sonne comme une guerre à la péremption, quelle tristesse. Combien vois-je de ces femmes retouchées ayant l'air de leur âge, en version juste modifiée. Pas nécessairement plus beau, ni plus subtil!

Solution

À l'instar de toutes les tranches d'âge apportant aussi leur lot de mécontentement physique, aimez-vous tel que vous êtes en acceptant cette image que vous projetez dans le miroir. Bougez, ayez de saines habitudes, croquez dans la vie, faites l'amour, jouissez de l'instant présent et acceptez d'être là où vous êtes rendus. La beauté, c'est beaucoup ça.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer