Les grands parleurs, petits faiseurs

«Un-grand-parleur-petit-faiseur, c'est en fait cet individu qui parle,... (123RF)

Agrandir

«Un-grand-parleur-petit-faiseur, c'est en fait cet individu qui parle, jacasse, qui en a long à dire sur ses « supposées prestations », mais pour qui les propos n'ont rien à voir avec les agissements.»

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Je me souviens tellement de ce gars-là. Celui qui a meublé mon adolescence de ses propos grivois. Âgé d'à peine quelques années de plus que moi, un seul sujet l'habitait, le sexe, le sexe et, bien entendu, le sexe. Selon ses dires, il avait tout fait, tout vu, tout connu.

Du trip à trois au film XXX maison sur VHS en passant par toutes ces pratiques que seuls les expérimentés de ce monde ont savourées. Combien de fois, nous a-t-il montré, à mes cousines et moi, son condom bien conservé dans sa botte de cow-boy au cas où, bien évidemment ? Pas si dupe, la Myriam. Du haut de mes 14 ans, j'avais déjà mes théories sur ce type de personnage. Aujourd'hui, je vous les confirme en vous dévoilant ce qu'il y a tout à savoir sur ces grands parleurs, petits faiseurs !

Une expression

Oui, une expression applicable à l'univers sexologique. Un-grand-parleur-petit-faiseur, c'est en fait cet individu qui parle, jacasse, qui en a long à dire sur ses « supposées prestations », mais pour qui les propos n'ont rien à voir avec les agissements. De ce fait, cette population pour qui les babines sont plus actives que les bottines agit ainsi pour mille et une raisons visant certainement, d'abord et avant tout, leurs propres intérêts.

Pourquoi, pourquoi, pourquoi... ? Visiblement pour meubler une conversation, se donner de l'importance, se croire soi-même, mettre en mots des fantasmes irréalisables, par narcissisme, pour faire valoir sa masculinité, ou féminité, pour mousser une confiance en soi défaillante, par anxiété de performance, par inhibition perturbée, par obsession sexuelle, par technique de séduction, par souci de santé mentale, alouette. Chaque personne possède son leitmotiv ou encore sa combinaison de raisons pour parler sexe, encore et toujours. C'est selon !

Comment réagir

Ce « déblatéreur sexuel » suscite effectivement un amalgame de réactions auprès de ses interlocuteurs selon à la fois leur niveau d'intérêt, mais encore plus, selon moi, leur niveau de pudeur. Réels ou non, plusieurs se verront amusés, intéressés, voire même excités sexuellement par les bavardages obscènes du bougre. Plus, c'est pour en entendre plus, qu'ils écouteront ce narrateur jusqu'à ce qu'ils se lassent et perçoivent le discours comme du n'importe quoi.

D'autres, par contre, se verront outrés d'en entendre autant, dans un contexte qu'ils pourront juger inapproprié, et exempt de toute intimité. On ne parle pas de sexe à qui mieux mieux comme on parle de la température, voyons ! Certains s'éloigneront de l'individu pour ne pas se voir confronter à cette vantardise sexuelle possiblement ennuyante, mais aussi, dans certains cas, confrontante face à sa propre sexualité.

Le vrai du faux

Pas si facile d'y voir clair. Parce qu'à trop se faire charrier, comme le dit si bien ma tante, impossible d'élucider le vrai du faux ! Comment alors entretenir une relation avec ce prédicateur salé ? La profondeur devient quasi impossible puisque le manque de confiance s'installe. Sexuel ou pas, tout discours devient ainsi source de doute.

Et la vie à deux, maintenant ? Comment entrevoir, dans une sphère de complicité, la possibilité d'entamer une possible vie sexuelle, amoureuse, de couple à long terme sans envisager devenir l'acteur principal de ses propos, avec ou sans fioritures ?

Et si vous étiez l'un de ces grands parleurs, petits faiseurs ? Pourriez-vous vous contenter que des dires ? Pour passer de la parole aux actes, la sexologue peut s'avérer primordiale. C'est à voir.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer