Survivre dans sa chambre à coucher

«C'est une question de survie ! Il vous faut... (123RF)

Agrandir

«C'est une question de survie ! Il vous faut de l'intimité et que ça saute !»

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Votre havre de paix, votre sanctuaire, votre refuge. Voilà ce que devrait être votre chambre à coucher ! Encore plus si votre maison ressemble à un entrepôt de jouets sans plantes ni bibelots, et avec obligation d'escalader les escaliers. Idem si votre logis est bourré de « Tanguy » qui, entre deux émissions de télé-réalité, repensent à un ixième choix de carrière.

Et pourquoi pas, si vous êtes du type « famille créole », partageant son toit avec belle-maman, soeur vieille-fille à l'orientation sexuelle non établie et frère aux aptitudes sociales douteuses. Si, si, si...

C'est une question de survie ! Il vous faut de l'intimité et que ça saute ! Oui, je déclare donc aujourd'hui la chambre des maîtres comme étant le lieu culte pour se retrouver en tant qu'individu, mais encore plus pour partager toute intimité avec ce qui est, plus que possiblement, votre chéri/e, partenaire, employé du mois ou invité/e d'un jour.  

Le « home staging » de la chambre à coucher

Loin de moi l'idée de me faire infirmière-sexo-décoratrice ! Puisqu'à chacun sa branche, je parle plutôt ici d'une façon de créer un lieu douillet où il fait bon être avec soi-même. Exit distraction de toutes sortes rappelant vos mille et une obligations du genre panier à linge, factures à payer ou cadeaux à envelopper. Les douze autres pièces et demie de votre château sauront les accueillir. Donnez leur congé sans crainte de les oublier !

Pour tomber dans le vif du sujet, l'espace de ces grands rendez-vous à caractère sexuel se doit de posséder un minimum de victuailles.

Pour commencer du début, le lit va de soi. Un bon matelas, grand et confortable et exempt de draps mûrs où l'on voit le jour à chaque mouvement ! Des coussins et une literie adéquats sous le signe de la douceur, légèreté, confort et facilité de glissement, c'est ça que ça prend !

Pour éviter les distractions

Des rideaux, une toile, un paravent, histoire d'assurer toute discrétion !

D'abord pour éviter toute distraction causée par la surveillance des enfants jouant dehors, des voisins aux allures de voyeurs ou du « chechioune » étampant son nez mouillé dans votre fenêtre à toute sauce. Objets de double utilité pour également tamiser la lumière des grands jours ou refroidir la pièce durant les rares périodes de canicule.

Miroir, miroir... Des miroirs pour les fins observateurs. Un sur pattes, un autre sur les murs, un de table assurant l'observation par proximité et, pour les plus téméraires, pourquoi pas un au plafond ? Comme quoi il deviendra impossible de rater quoi que ce soit !

À chacun ses préférences

Des joujoux, bien évidemment. Du moins, un minimum d'attirail pour sortir d'une routine trop souvent ancrée dans un quotidien surmené.

Puisqu'à chacun ses préférences, allons-y avec la base, soient les fameux vibrateurs, plumes, huiles de massage, chandelles odorantes.

Pour les plus grands événements, le recours aux costumes, l'accoutrement du monde sado-maso, l'armement des plaisirs anaux, le nécessaire technologique au visionnement du monde pornographique ou autres peuvent être requis pour certains.

Pour en finir, puisque mon devoir va nécessairement dans le sens de la santé, je me dois de définir la chambre à coucher idéale comme étant celle contenant condoms, lubrifiants, digues dentaires et contraceptifs de votre choix. Pour le reste, amusez-vous dans VOS locaux !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer