Pourquoi pas un spécial jeunesse ?

CHRONIQUE / L'heure est au « spécial jeunesse » ! C'est à votre tour les jeunes... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / L'heure est au « spécial jeunesse » ! C'est à votre tour les jeunes d'avoir des réponses à vos questions. Parce que vous vivez beaucoup de choses, tant du côté de votre corps, de votre tête que de votre coeur, il est important que vous sachiez la vérité. Puisque ce n'est pas l'abondance en terme d'éducation sexuelle, mettez votre débrouillardise à « off » côté recherche d'informations. Je vous offre mon top 5 de ces interrogations qui me reviennent souvent à moi, la sexologue.

N.B. Parents, adultes, générations autres, je vous invite aussi à lire. Qui sait ? La révision peut parfois vous être utile !

Comment dois-je me comporter pour que mon «crush» me remarque ?

N'y a-t-il rien de plus beau à offrir que toi, juste toi ? Agis donc auprès de lui ou elle en étant simplement la personne extraordinaire que tu es, sans plus ni moins. Être soi-même, c'est toujours gagnant. Autrement, impossible de te dire de te comporter comme ci ou comme ça puisque nous sommes tous et toutes différents. Les goûts et les préférences de chacun feront en sorte que le déclic se fera, ou pas. C'est selon ! Parfois, même souvent, il faut un peu plus que des agissements. Il n'y rien comme de dire que tu es intéressé. Go, fonce !

Est-ce normal de me masturber tous les jours ? Est-ce dangereux pour ma santé ? 

Primo, rassurons-nous ! La masturbation n'a aucun effet sur la santé physique ni la santé mentale. Il n'y a donc pas de danger de devenir fou, sourd ou cancéreux en se flattant un peu-beaucoup-souvent ! Pour ce qui est de la fréquence, soit le nombre de fois où chacun se masturbe, il n'y a pas de chiffres « normaux » définis. À chacun son besoin, tant filles que garçons, et grand bien te fasse de le faire aussi souvent que tu le souhaites. 

À quel âge est-ce idéal de faire l'amour pour la première fois ? 

Il ne s'agit pas d'âge, mais plutôt de feeling. À l'adolescence, de grands bouleversements surviennent. Les changements physiques et hormonaux, l'attirance pour un sexe en particulier, le développement de nouveaux sentiments peuvent, entre autres, faire surgir une forme de désir sexuel. Reste alors à savoir s'il s'agit davantage d'une envie de recevoir de l'amour, de l'affection, de la tendresse ou plutôt d'avoir réellement une sexualité active. D'être bien avec l'autre, à l'aise, sans gêne physique, d'être capable d'aborder le sujet de cette première relation, de ressentir un respect commun, sans pression, peuvent être tous des points t'indiquant que c'est le temps !

Dois-je coucher avec une fille ET un gars pour être certaine de mon orientation sexuelle ? 

Bien sûr que non ! La certitude d'être homosexuel, lesbienne ou bisexuelle ne vient pas avec l'expérimentation, mais bien avec l'attirance que tu ressens face à un sexe, mais aussi à une personne en particulier. 

La plupart du temps, c'est évident, mais si tu n'es pas certain, rien ne presse de savoir absolument dans la minute absolue. Prends ton temps en observant bien tes ressentis plutôt qu'en butinant ! 

Est-ce possible de se faire violer par son chum ?

Il est possible de se faire violer par tous ceux qui te forceront à avoir des rapports sexuels sans que tu ne le souhaites. 

Ceci implique ton chum, ton père, ton ami, ton ex, ton professeur ou n'importe qui, qu'il t'aime supposément, qu'il veuille ton bien, qu'il paie pour toi ou peu importe. 

La seule personne ayant le droit de s'approcher de toi est celle à qui tu auras dit oui. En passant, tu peux aussi revenir sur ta décision...

En espérant vous avoir éclairés un tant soit peu sur ces cinq grands points touchant VOTRE réalité sexuelle.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer