Votre adolescent est rendu là

Un adolescent n'est pas toujours des plus réceptifs... (123RF)

Agrandir

Un adolescent n'est pas toujours des plus réceptifs lorsque sa mère lui parle de sexualité.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Puisqu'il n'y a pas si longtemps, l'amour de sa vie c'était vous. En plus d'être déclassé, vous voilà désormais perplexe face à cette nouvelle réalité. Votre adolescent/e est en amour. Pas une petite affaire d'amourette de bébé lala. C'est de l'amour passion, le vrai, le véritable avec tout ce qui vient avec... le sexe y compris.Votre adolescent est rendu là

Comme pour plusieurs, possiblement que le parent en vous veut alors mourir! Comme si vous n'aviez jamais été jeune, vous avez aveuglement repoussé cette échéance jusqu'à la majorité, la Sainte-Catherine ou mieux encore, le mitan de la vie. La réalité est pourtant tout autre; prêt pas prêt, je vous annonce que c'est votre enfant qui mène le tempo, pas vous!

Une fille versus un gars

Les sentiments à l'égard de mademoiselle versus jeunot faisant «des galipettes» sont fort différents. Pour ce dernier, la fierté est souvent manifeste face à ce passage de l'enfance vers le monde adulte. C'est encore de nos jours que les moeurs sociétales valorisent davantage le fait qu'il devienne un «mâle alpha» versus sa copine vivant la même destinée! De quoi rendre papa bien fier, non?

Manque de respect, obligation, pression, besoin d'être aimée, grossesse, soumission, atteinte à la réputation, en voilà un paquet d'idées négatives gravitant autour de celle s'épanouissant sexuellement parlant. Ces filles qui couchent, mais aussi celles qui ne couchent pas, contrairement à mon vieux temps, sont souvent mal vues par plusieurs officialisant encore aujourd'hui, et ce dès l'ébauche de la sexualité, les inégalités sexuelles selon les genres. De quoi angoisser plus d'un parent, effectivement! Pourtant, n'oublions pas que le premier amour est souvent le plus beau...

L'âge idéal

18 ans ou mieux, 21! Farceuse que je suis, bien sûr qu'il m'est impossible de préciser l'âge idéal à l'introduction d'une vie sexuelle active chez l'adolescent. La raison est fort simple, à chaque enfant sa norme! 12 ans pour Rosalie, 17 pour Philippe, 15 pour Camille.

Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'avec ou sans votre consentement, s'il décide qu'il est prêt, qu'il le souhaite, qu'il en a envie, il le fera. Voilà la raison pour laquelle il est primordial, en tout temps, de se voir attentif à cette éventualité. D'abord pour ne pas tomber en bas de votre chaise quand ça arrivera, mais aussi pour l'accompagner dans cette dite préparation.

Communiquer

Le mandat est simple, il faut communiquer avec votre enfant. Pas juste à la vue des premiers poils au menton ou du premier vol de mascara! Le plus tôt est le mieux. Inutile d'attendre toujours ce satané moment opportun.

Des «Maman, ce soir je fais l'amour, es-tu d'accord?» ne risquent pas d'introduire la communication sexuelle! De ce fait, de parler sexualité un peu, brièvement, mais souvent avec votre ado aide à répondre à votre devoir parental en perfectionnant son éducation sexuelle. Et ne vous faites pas berner par ses allures de pas-rapport-tu-connais-rien-au-sexe-et-à-lamour! Même s'il ne semble pas écouter, il entend officiellement le message, croyez-moi! J'y vais d'ailleurs d'un conseil. Un petit livre sur la sexualité de l'adolescent laissé tout bonnement sur la toilette remplit officiellement son mandat d'informer, un tant soi peu, de par sa consultation quotidienne. Un plus...

Ce n'est pas de vous dont il est question

Parce qu'on voudrait tellement ce qu'il y a de meilleur pour nos amours, plus d'un parent va prioriser ce qui les rassure eux, perdant ainsi de vue l'autonomie, les besoins, le stade de développement que vit leur enfant. Un piège qui risque d'induire les cachotteries, la non-communication, le manque de confiance et forcément l'éloignement de ce dernier. De s'adapter et de l'accompagner, selon son rythme, en voilà une belle façon d'amorcer ce grand pas qu'est la naissance d'une sexualité de couple.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer