Les quatre phases d'une relation sexuelle

La conquête de l'orgasme est LE point commun... (123RF)

Agrandir

La conquête de l'orgasme est LE point commun réunissant l'humain.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Quel que soit le programme sexuel, l'important est la résultante que vous espérez, non? Bien entendu, pour quelques-uns, cette finalité se réfère aux notions relatives à la tendresse, l'affection, le partage d'un moment à deux. Ceci dit, puisqu'il faut appeler un chat, un chat, il m'apparaîtrait hypocrite, pour ne pas dire mensonger, de ne pas affirmer que la plupart des individus font du sexe, d'abord et avant tout, dans le but de jouir!

Au-delà du reste, c'est l'apothéose, le nirvana, le septième ciel, l'expérience divine, voilà l'ultime recherche motivant l'activité sexuelle proprement dite. Via la masturbation, les plaisirs du couple, les vertus de l'oralité et toutes expériences que je n'oserais imaginer, la conquête de l'orgasme est LE point commun réunissant l'humain! Vient ensuite le reste.

Au diable les grandes théories expliquant les différentes dysfonctions sexuelles pour lesquelles je suis régulièrement interpellée. Dans une visée plus positive, commençons du début en explorant ce à quoi correspond une réponse sexuelle dite «en santé» gravitant autour du feu d'artifice! Le cycle proposé par Master et Johnson se voit ici mon outil de travail.

L'excitation

Parce que ça prend d'abord ça! Une petite réponse physique suite à un stimulus autant physiologique, fantasmatique que sexologique. Une pensée coquine, une belle vision, un effleurement, un rêve cochon, une page de catalogue, une odeur, une texture précise... bref, de quoi titiller le bas du ventre! Qu'arrive-t-il alors? Eh oui, cette réponse physique tant attendue: l'érection chez messieurs ou la lubrification vaginale chez madame. C'est le début!

Le plateau

Puisque nous voilà bien partis, continuons cette phase initiale en l'intensifiant en termes de puissance. Quand l'excitation s'installe pour rester, inutile de préciser qu'elle s'accentue à la puissance mille rendant la tension sexuelle plus qu'importante. Bien plus qu'une histoire de désir, parlons ici d'un besoin d'aller plus loin... Exit feeling au bas-ventre, c'est toute la région pelvienne qui s'enivre et qui réclame plus.

L'orgasme

Nos chercheurs qualifient cette phase comme étant le point de jonction entre le paroxysme des tensions sexuelles et un relâchement inévitable. Trop, c'est trop. Aucun retour en arrière possible: la jouissance se doit. Un top du top impossible à dépasser variant à peu près de 5 à 15 secondes, tout au plus.

La résolution

Puisque tout ce qui monte redescend, suite à cette foulée de montagnes russes, l'involution (la régression avec retour à un état antérieur) de ces fameuses tensions sexuelles se met en place visant «un retour à la normale» et ce, sur tous les plans. Ce qui était dur s'amollit et ce qui était ouvert se referme, comme dans tout! Un repos s'impose alors.

La voici la réponse sexuelle que tous idéalisent sauf qu'entre le rêve et la réalité, il y a parfois un monde! Bien belle la théorie, mais, comme vous le savez, l'unicité de l'individu et les nuances qu'apportent officiellement les facteurs physiques, le niveau de santé général, l'âge, les antécédents, le couple, le type d'enfance, la propension à la sexualité, les capacités à se laisser aller, à lâcher prise et j'en passe, interfèrent sans contredit dans cette problématique. À chaque jour sa réponse!

Maintenant la supposée mécanique présentée et possiblement comprise, si vous êtes de ceux confrontés aux troubles avoisinant l'orgasme tant convoité, une chose à faire est certainement d'analyser quelles phases se voient préalablement perturbées et le contexte s'y rattachant. Pas toujours facile cette prise de conscience, me direz-vous, voilà pourquoi la sexologue peut vous aider à faire ce travail personnel ô combien important! Pensez-y!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer