Quand on n'est pas plus qu'un ami

L'amitié homme-femme est parfois ambiguë.... (Photo 123RF)

Agrandir

L'amitié homme-femme est parfois ambiguë.

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

SEXOLOGIE / Chère Myriam,

J'aimerais connaître ta position face à la fameuse «friend zone». Ce concept semble différent pour la femme et pour l'homme. Alors que l'homme ne se ferme jamais aucune porte sur ses relations avec les madames, la femme elle, semble catégoriser assez rapidement ses relations avec ces derniers et ce, sans se poser de questions. Pourquoi?

Pour moi, mais aussi à tous les hommes et femmes (je soupçonne ce phénomène comme étant plus rare) victimes de cette «friend zone», apporte-nous un éclairage sur les différences fondamentales de gestion de ce type de relation.

En voilà un beau mandat que me suggère cette possible victime de la «friend zone» ! Voyons-y plus clair.

La friend quoi?

Cette «friend zone» que je ne saurais traduire adéquatement. Ceci dit, histoire de vous la définir en bon français, je vous confirmerai que cette zone se situe quelque part entre une relation d'amitié homme-femme et un amour non réciproque. Plus clairement, c'est quand l'un des deux s'amourache de l'autre sans qu'il y ait partage de sentiment. Un sens unique quoi!

«Je préfère qu'on soit bon copain, que notre relation soit seulement amicale parce que je t'aime beaucoup, mais juste comme ami!» Si vous avez déjà entendu cette fameuse réponse d'un ou une camarade faisant battre votre coeur à tout rompre, c'est que vous étiez dans cette zone, je vous le confirme!

Les hommes, davantage victimes?

C'est ce que visiblement semble croire mon correspondant. Bien au-delà d'une histoire de genre, j'associerais la «friend zone» davantage à des traits de caractère typiques chez certains individus.

À commencer par le timide! Celui qui se voit dans l'incapacité de partager son ressenti amoureux à l'égard de l'autre et qui, quitte à tout perdre, se verra plus sécure dans cette zone faute de mieux ou par peur de perdre ce minimum. Trop difficile de dire je t'aime, c'est de tendresse que fournit l'amitié qu'il vivra, et s'en contentera.

Il y a aussi le non-affirmé, celui qui n'initie jamais le premier pas, n'entame jamais rien de peur d'être rabroué dans son orgueil, ou tout simplement, rejeté. Misant tout sur la science de Jojo Médium, il croit qu'un jour, les astres s'uniront enfin vers l'amour. En attendant, il vit d'espoir, en prenant chaque toucher, sourire, confidence comme étant un pas de plus vers le mariage.

Et que dire de la tortue! Cette personne qui prend son temps, beaucoup de temps, tout son temps pour analyser ses sentiments, ceux de l'autre, si elle vise juste, si elle ne se trompe pas, etc. Et qu'arrive-t-il à force de si, de temps, de tergiversations, de spéculations? Eh bien, le train passe et l'amitié se consolide pour s'ancrer totalement, ne laissant aucunement place à de sentiments plus profonds. Trop tard....

La faute de qui?

Et s'il s'agissait de la faute de non-dits s'illustrant par un manque d'honnêteté et, officiellement de communication? Et si l'on pouvait blâmer un paquet de malentendus pouvant être pris pour de l'aguichement alors qu'il ne s'agit en fait que d'attention, voire même d'affection amicale? Et si c'était plus profond que ça et qu'il fallait remettre l'amitié homme/femme en question d'où l'hypothèse de mon interlocuteur voulant que les hommes soient plus ouverts à diverses relations alors que les femmes règlent le dossier «amour VS amitié» plus vite? Inévitablement, rien ne serait possible alors, non?

Allons donc savoir! À ceci, je conclurai en vous affirmant, précieux lecteurs, que si la «friend zone» représente votre habitacle, il vous en revient à vous, juste vous et uniquement vous de vous en sortir. Puisque chacun est responsable de sa situation, son bonheur et ses sentiments, l'ami/e n'a pas à chapeauter une situation qui, fort probablement, lui convient très bien! Alors, à vous de jouer!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer