La femme-fontaine

Que l'on crie au déluge, débordement, inondation ou... (123rf)

Agrandir

Que l'on crie au déluge, débordement, inondation ou encore aux grandes marées, que faut-il savoir sur la femme-fontaine?

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

Que l'on crie au déluge, débordement, inondation ou encore aux grandes marées, que faut-il savoir sur la femme-fontaine? Je le répète, la femme-FONTAINE, qui se voit capable d'émettre, à priori involontairement, un jet de liquide soit infime ou encore respectable lors de la période avoisinant l'orgasme proprement dit.

Qui est-elle? Existe-t-elle vraiment? Souffre-t-elle de malformation? Vient-elle de la même planète que nous toutes? Est-elle un pseudo mâle à l'éjaculation douteuse? En voilà des questionnements! Et si on regardait ça de plus près?

Pour utiliser les mots justes, l'éjaculation féminine correspond à l'éjection d'un liquide, de quantité variable d'une candidate à l'autre, sécrétée par les glandes de Skene et faisant encore à ce jour l'objet de plusieurs études! Sans couleur, sans odeur et certains précisent même sans goût, de quoi peut être bien constituée cette dite substance sortant directement de l'urètre de madame? D'un genre de sperme-de-fille, d'urine ou encore de cyprine (liquide lubrifiant sécrété par d'autres glandes) ou des deux? Allons donc savoir! S'agit-il, tel un pendant masculin, d'un liquide pré-éjaculatoire annonçant la venue du nirvana? Pourquoi pas!

En attendant que les chercheurs de ce monde fassent consensus en termes de composition, voire même de définition, explorons le phénomène de l'éjaculation féminine dans son ensemble.

Qui sont ces femmes qui éjaculent?

Possiblement vous et moi! En fait, tel que mentionné ci-dessus, la quantité de liquide variant d'une femme à l'autre, il se voit possible que plusieurs éjaculent sans même le savoir! Comme quoi lubrification et éjaculation peuvent être confondues chez quasi 75% de la population féminine selon le Dr Santa Maria.

Pour ce qui est des autres soient celles qui ne présentent aucun doute sur leur capacité éjaculatoire en termes de puissance de jet et en importance de quantité, d'où la fameuse expression «femme-fontaine», les statistiques se voient nettement à la baisse. Certains chercheurs y vont d'un faible 5% et d'autres, plus avant-gardistes, prônent jusqu'à 40%! Libres à vous d'en douter...

Quoi penser de l'éjaculation féminine?

Alors qu'on peut y voir cette capacité comme étant un don de Dieu, tel que le propose la pornographie par exemple, ce mythique talent est davantage associé aux complexes, à la honte pour ne pas dire aux grands tabous de la sexualité. Imaginez-vous, mesdames, émettre un gallon de liquide inconnu au moment de crier à l'orgasme, a de quoi en surprendre plus d'une! Exagérant à peine, il n'est pas surprenant de recueillir divers témoignages de femmes empêchant tout relâchement des muscles pubo-coccygiens de peur, par fausses croyances, d'uriner sur monsieur, de le (ou plutôt de se) dégoûter, de mouiller ses draps égyptiens achetés au marché aux puces ou pire, d'altérer son «zedbed».

Et s'il y avait des avantages à tout ça? Puisque pour en venir à éjaculer, sachez chères dames, qu'il faut d'abord le vouloir! La première condition consiste certainement à se laisser-aller, à lâcher-prise, à se mettre molle, vous voyez ce que je veux dire? Recevoir et être ouverte à la possibilité de, c'est déjà beaucoup. Il faut aussi, parfois, demander de l'aide. Rien de mieux qu'un chéri manuel pour stimuler à la fois clitoris, vagin, point G et tout le tralala. Finalement, la patience est toujours de mise. Étant donné qu'il est répertorié que l'éjaculation se manifeste plus souvent après plusieurs expériences orgasmiques d'affilé, il faut parfois y investir sa... veillée!

Bien que plaisir de la chaire ne se quantifie aucunement en fonction de la présence ou non de l'éjaculation féminine, quelques-unes l'ayant vécue tarissent d'éloges cette expérience béatifiante moussant l'orgasme à un possible niveau supérieur. Ça vous donne le goût? Lâchez-vous!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer