«Il faudrait bien qu'on fasse du sexe»

«Une vraie vie de fous!» N'est-ce pas une conception représentant bien la... (123rf)

Agrandir

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

«Une vraie vie de fous!» N'est-ce pas une conception représentant bien la vitesse de croisade définissant le train-train de chacun. Je m'en confesse, c'est bien moi la première qui nourrit son hamster cérébral à force de «faudrait bien que» ....

Il faudrait bien que je lave les lits des enfants, que je paye la Visa, que j'aille chez le dentiste, que je finalise tel dossier, que j'appelle ma soeur, que je fasse vacciner mes chiens, que je parle à mon boss».

Mais il y a encore pire que cette pression quotidienne. Il y a en plus toutes ces fausses croyances à caractère sexologique qui pressent encore plus le citron du «faudrait bien que» jusque dans le lit! Ça ne finira donc jamais!

Histoire d'alléger vos draps de tenseurs inutiles, je vous remets ce matin les pendules à l'heure sur de fausses croyances qui ne font qu'emplir encore plus la coupe.

Il faudrait bien qu'on fasse du sexe...

La fameuse fréquence sexuelle! Celle qui régit l'horaire sexuel de plusieurs à coups de sondages, de statistiques et de données trop souvent biaisés. Comme s'il y avait une norme précise et régulière sur le nombre/semaine qu'il faut copuler! Entendons-nous, quand la prémisse initiale au rapport sexuel débute par «il faudrait bien», il y a fort à parier qu'il ne s'agisse pas du coup du siècle! L'obligation sexuelle ne mène à rien de bon, croyez-moi! Faites l'amour quand bon vous semble, rarement quotidiennement, souvent hebdomadairement et possiblement même parfois mensuellement! Voilà tout!

Il faudrait bien que ce soir, il y ait pénétration...

Qu'on se le répète, sexualité n'égale pas nécessairement toujours coït! Pénétration, pénétration, pénétration, c'est à croire que rien d'autres n'est possible s'il n'y a pas pénétration. L'univers sexuel comporte pourtant de multiples possibilités autant, sinon plus efficaces pour mener vers de beaux plaisirs mutuels. Puisque le biotope humain est rempli de zones érogènes autres que le pénis et le vagin, explorez-les!

Il faudrait bien que je jouisse, que je fasse jouir l'autre ou encore mieux, qu'on jouisse en même temps...

Si vous êtes de ceux qui réussissent ce triple périple olympique, de grâce, achetez-vous un 6/49 parce que l'étoile de la chance vous surveille certainement! L'orgasme à coup sûr, c'est rare et encore plus en simultanée. Puisque souvent ni le tempo, ni la synchronisation n'est au rendez-vous, n'ayez crainte d'envisager une toute autre finalité misant vers d'autres alternatives bénéfiques que l'orgasme essentiellement. Une bonne expérience, c'est aussi ça.

Il faudrait bien que je sois excité de temps en temps...

Le dicton voulant que l'appétit vient en mangeant s'applique ailleurs qu'en gastronomie. Vivre avec un horaire de premier ministre quand on n'en est pas un implique certainement la possibilité d'éprouver que dal sexuellement parlant entre minuit et... minuit! N'attendez pas les pensées coquines, les petits garde-à-vous ou les grandes marées qui ne viendront peut-être pas cette semaine encore. Puisque l'occasion fait le larron, imposez-vous des moments à deux, ne serait-ce que pour vous retrouver.

Il faudrait bien que je contente mon homme parce que les hommes ont toujours le goût...

Hélas pour certaines, ouf pour d'autres, hé non, les hommes ne passent pas leur vie en érection! Eux aussi doivent conjuguer avec les aléas d'une routine épuisante faisant en sorte qu'il soit possible, comme pour les femmes, qu'ils rêvent d'un désert sexuel. Un chéri qui tente d'être à la hauteur d'une réputation qui ne lui colle pas, une amoureuse qui épuise ses derniers kilojoules pour jouer la fausse tigresse, voilà la résultante de ce type de mythe. Parce que la phrase ce soir, on dort est aussi une option, envisagez-la!

Et si finalement la pression sexuelle venait de vous-même? À ceci je réponds STOP aux fausses croyances et bienvenue à l'affranchissement sexuel!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer