Comprendre les «miss bad boy»

CHRONIQUE SEXOLOGIE / Pourquoi ne pas prendre congé des « vilains » pour plutôt... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE SEXOLOGIE / Pourquoi ne pas prendre congé des « vilains » pour plutôt faire place aux « gentils »?

Voici ce que j'ai bien envie de dire à une certaine demoiselle qui semble avoir un gros faible pour les mauvais garçons. 

« Ils sont trop fins et ils m'aiment trop... ça me tombe sur les nerfs! » me répondrait-elle sûrement. 

Pourtant, tel un appât à « bonriens », comme l'aurait si bien dit ma grand-mère, sa collection se voit plus que diversifiée : provocateurs, fouteurs de troubles, beaux parleurs, insolents, menteurs, suffisants, arrogants, brutaux, et j'en passe. Voulez-vous me dire pourquoi, tel un mauvais codage cérébral, elle se méfie de l'homme aimant, fuit le bienveillant, juge le gentleman et condamne le fiable au détriment de ceux qui, au bout du compte, ne la mèneront certainement jamais au pied de l'autel? 

Cherchons ensemble à comprendre cette aura gravitant autour du « bad boy » en rendant plus d'une complètement gaga?

Tout est dans l'attitude. Qui dit mauvais garçons ne dit pas nécessairement hommes tatoués, aux gros bras, chef de gang criminalisé ou encore copie conforme d'un personnage de Bruce Willis. Non, il s'agit plutôt d'une personne dégageant de « l'attitude » dans sa façon de faire, mais encore plus dans sa façon d'être. Aplomb, assurance, conviction, voilà ce qu'il dégage... en apparence.  

De vouloir l'inatteignable résume adéquatement la prémisse initiale faisant en sorte que plusieurs femmes craquent pour ce badin. Sa grande indépendance attire tel un aimant du pôle opposé. Au grand jamais il ne fera les premiers pas. Il séduit pour ensuite s'éloigner rendant ainsi son niveau de désirabilité quintuplé. Tel un besoin d'assouvir une confiance possiblement fragile, il titillera madame d'un coup de gaz à un coup de frein histoire de préserver cette attirance flagrante qui renforce à la fois son image de dur à cuire, mais aussi son égo aussi gonflé que l'uréthane. 

Viril à souhait, ce filou dégage toute une tension sexuelle promettant, dans un contexte d'idéalisation, le coup du siècle. C'est du moins ce que renvoient les normes sociétales : un physique d'enfer transpirant la phéromone masculine à cent milles et ce, en plus de l'érection de béton ramenant à une fantasmatique précise. N'est-ce pas ce que l'on voit dans les films, les publicités, les vidéoclips et partout ailleurs? Ce mâle alpha correspond tant par son apparence que par sa conduite à l'homme qui amènera ses conquêtes, érotiquement et sexuellement parlant, ailleurs, vers du jamais-vu. En fait, vers ce que le commun des mortels masculin ne pourra lui proposer, du moins, selon elle. 

Routine, train-train quotidien, ronron... à coup de fréquentations intermittentes, les étincelles du début restent toujours en place puisque ce malotru conjugal ne fait pas dans la longévité. Quitte à préférer vivre une grande passion pour une grande peine versus une relation stable qu'elle croit linéaire, l'adepte de ce dernier se tourne vers l'aventure quitte à saigner terriblement du coeur. 

Mais est-ce que ça se soigne, la préférence au « bad boy »?

Bien que souvent difficile, une prise de conscience se voit, en premier lieu, plus qu'obligatoire! « Miss bad boy » doit reconnaître ses patterns amoureux toxiques pour s'en dissocier. Mais pour s'avouer qu'elle est dans l'erreur, il faut aussi réaliser qu'elle ait suffisamment pleuré et se montrer ouverte à autre chose. En s'éloignant des mauvais garçons, en s'aimant au point de s'offrir ce qu'il y a de meilleur, en s'épaulant de ses copines et en se permettant le droit au bonheur, l'amour, le vrai, pourra se pointer. 

Le chapeau vous fait? Puisqu'on dit pas de changements, pas d'agréments, explorez le potentiel du bon garçon. Qui sait, peut-être en saurez-vous agréablement surprises!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer