Précoce, c'est combien de temps?

Bien qu'à chacun sa durée, Master et Johnson... (123rf)

Agrandir

Bien qu'à chacun sa durée, Master et Johnson ont parlé d'éjaculateur précoce chez celui qui, dans 50% des rapports sexuels, se retire avant de satisfaire l'autre.

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

Vous avez tout essayé pour vous retenir: vous pincer histoire de changer le mal de place, penser à belle-maman, dresser la liste des ouvrages à accomplir.

Rien à faire, ni vu ni connu, sans aucun contrôle, c'est à la quatrième vitesse que vous avez éjaculé.

Parlons de la fameuse éjaculation précoce, CE dysfonctionnement sexuel plus que fréquent, franchement évident, mais ô combien difficile à définir. Pourquoi? Rien de trop compliqué pour commencer. Éjaculer précocement, c'est venir trop vite, tout le monde est au courant de ce fait! Ceci dit, trop vite comme dans quel laps de temps? Voilà où le niveau de difficulté s'accentue. Quelle est la durée acceptable d'une pénétration avant l'atteinte du nirvana? Et si c'était deux minutes pour Félix et Amélie, 15 pour Michel et Luc et 58 pour Gisèle et Bernard?

Bien qu'à chacun sa durée, Master et Johnson ont parlé d'éjaculateur précoce chez celui qui, dans 50% des rapports sexuels, se retire avant de satisfaire l'autre (à condition qu'il soit satisfaisable selon moi). Pour les cartésiens voulant absolument des chiffres, Kinsey a fixé sa normalité «coïtale» à un gros 2 minutes alors que Zeiss impose un huit minutes de contrôle éjaculatoire.

De ce fait, histoire de ne pas être trop sévère, je dirais qu'il est primordial de prendre quelques variables en considération. La position sexuelle en est un bon exemple. Sachant qu'elle peut varier au point de vue stimulation pénienne, il est évident que le Kama Sutra au grand complet comporte différents niveaux de stimulation des organes génitaux masculins pouvant faire officiellement influer la durée d'une pénétration. Il en va de même pour les fantasmes entretenus.

Parlons aussi du ou de la partenaire. Quand un homme couche enfin avec cette personne qui nourrit son imaginaire sexuel depuis les cinq dernières années, oui, il est possible que ça y aille plus vite qu'avec la voisine d'en face qui le contente à peine! Il en va de même pour les stimulations visuelles, auditives et tactiles reçues lors de la relation proprement dite. Finalement, la durée de temps écoulé entre deux activités sexuelles constitue un facteur majeur. Je pense que mes précieux lecteurs affirmeront tous avec conviction que le plaisir se voit plus rapide après deux mois d'abstinence qu'après un mini douze heures de repos!

Mais peu importe la durée ou encore les facteurs déterminants nommés ci-dessus, que faire lorsqu'il y a incapacité de contrôle volontaire sur le réflexe éjaculatoire ou du moins, une impossibilité d'éjaculer au moment qui semble opportun?

Puisque insatisfaction sexuelle, désappointement, humiliation, anxiété, perte de confiance en soi, problèmes conjugaux, adultère et j'en passe peuvent découler du trouble de l'éjaculation précoce, voici quelques pistes à prendre en considération messieurs.

Quoique peu probable, je vous dirais d'emblée d'envisager premièrement une visite chez le médecin afin d'éliminer toute explication d'ordre physique pouvant justifier votre réalité. L'usage de crème spécifique ou de produits pharmacologiques pourront d'ailleurs vous y être peut être proposés.

Secundo, une consultation sexologique s'avère fort utile histoire de comprendre le «pourquoi du comment» de cette situation. Est-ce la résultante d'interactions difficiles au sein du couple, d'un codage fait à l'adolescence, de l'abus du coït interrompu, de l'anxiété, d'une rareté des relations sexuelles, d'un problème de perception du plaisir pré-éjaculatoire, etc? C'est quoi l'affaire?

Une fois le doigt mis sur le bobo, l'accompagnement de ce professionnel vers un éventuel programme de désensibilisation et d'apprentissage du contrôle éjaculatoire se verra possible incluant souvent ateliers et exercices parfois avec ou sans accessoires.

Comme quoi, lentement mais sûrement, le plaisir se voit envisageable! À vos chronos!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer