Démystifier la pilule

CHRONIQUE / Mes yeux se sont rivés sur la tablette des contraceptifs oraux de... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Mes yeux se sont rivés sur la tablette des contraceptifs oraux de ma pharmacie. En voulez-vous, en voilà! En cadran, plaquette, sachet, de toutes les formes et couleurs, minuscules ou plus gros, nommés par un prénom de jeune fille cool ou plus sérieusement par un qualificatif quasi scientifique, dites-moi comment s'y retrouver? C'est à croire qu'il existe autant de sortes qu'il y a de femmes!

Puisqu'à chacune sa pilule, laissez-moi mettre mon chapeau d'infirmière, histoire qu'on s'y démêle un peu!

À quoi ça sert, les contraceptifs oraux?

Quitte à faire patate avec mon scoop, je vous annonce que ça sert à empêcher la famille, comme l'aurait dit ma grand-mère! En fait, chaque comprimé comprenant habituellement une mini rikiki dose d'hormones semblables à celles produites par la femme (oestrogène et progestérone) vise à empêcher l'ovulation de se produire. Puisque l'équation ovule + spermatozoïde= bébé, laissez-moi vous dire que sans elle, tout devient impossible, à moins de croire au Bon Dieu!

De plus, la pilule anticonceptionnelle agit au niveau du col afin d'en perturber sa production de sécrétions aidant les spermatozoïdes à se rendre à destination. Finalement, elle a un impact sur l'utérus l'empêchant de créer le lit douillet nécessaire à celui qui voudrait s'y installer confortablement!

Entendons-nous qu'avec ce triple mode d'action, celle-ci se voit efficace pas juste à peu près! On estime jusqu'à 99,5% d'efficacité à CONDITION qu'elle soit prise adéquatement à TOUS les jours et au MÊME moment de la journée! Parlons ici de période couvrant soit 21 jours, avec périodes d'arrêt de 7 jours pour mesdames ayant besoin de congé, ou de 28 jours pour les autres! Votre médecin, pharmacien ou infirmière pourra vous diriger à cet effet.

Régularisation du cycle menstruel, diminution des crampes, saignements trop abondants et réduction des symptômes prémenstruels sont, entre autres, d'autres raisons pour lesquelles il est possible d'avoir recours aux contraceptifs oraux.

À partir de quand?

L'accès est facile à celles qui envisagent une éventuelle vie sexuelle active. Toutes les femmes ayant un cycle menstruel présent peuvent y avoir accès selon les indications médicales, et ce, peu importe leur âge. D'ailleurs, les contre-indications à la prescription sont peu fréquentes. Ceci dit, c'est seulement à l'âge de 14 ans qu'il est possible d'offrir un consentement médical. De ce fait, avant cet âge, papa ou maman doit approuver ce mode de contraception aux professionnels de la santé.

Les mythes entourant la pilule

J'ai peur de grossir si je prends la pilule! Ma tante dit que ça donne le cancer! Semble-t-il que je risque de devenir infertile avec ça! Puisque ça fait 10 ans que je la prends, il faut que je prenne une pause pour faire reposer mon corps!

À ceci, je réponds tout FAUX! Selon la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada, rien n'a prouvé que les hormones contenues dans les contraceptifs oraux occasionnent tout gain de poids pas plus qu'elles ne causent le cancer ou provoquent l'infertilité! D'ailleurs, à cet effet, il est primordial de savoir que la fameuse capacité de devenir enceinte suite à l'arrêt de la prise de la pilule est souvent rapide, d'où l'importance de maintenir l'indication quotidienne. Dans ce même ordre d'idée, le risque de grossesse non désirée, de perturbation du cycle menstruel et la présence d'autres malaises peuvent être associés au «break de pilule» proprement dit. Il n'est donc aucunement nécessaire de l'arrêter!

Qui dit pilule dit prévention d'une éventuelle grossesse non souhaitée. À ceci, il ne faut pas oublier qu'en aucun temps elle ne prévient la possibilité de contracter une infection transmissible sexuellement lors de contacts sexuels.

Puisque contraceptifs oraux et condoms représentent officiellement une équipe d'enfer pour une sexualité en toute sécurité, c'est avec cette équipe que je vous dis «let's go» !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer