Êtes-vous adepte de la sodomie?

La sodomie comporte son lot de réciprocité par... (Photo 123RF)

Agrandir

La sodomie comporte son lot de réciprocité par le fait que les deux partenaires peuvent se voir tant «hôte» que «visiteur» selon sa volonté.

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Un sens unique, point final!

Pratique réservée juste aux homosexuels, voyons donc!

Eurk... trop peur que ça fasse mal et tellement dégueulasse!

En plus d'être contre nature, ça ne fait pas des enfants forts forts ça!

Quel sujet délicat qu'est la sodomie! Ce grand tabou qui en choque encore plus d'un, mais qui pourtant, se voit pratiquer par plusieurs couples tant hétérosexuels qu'homosexuels. C'est donc avec mes gants blancs de sexologue que je toucherai la zone érogène qu'est l'anus et les possibles plaisirs s'y rattachant. Âmes sensibles s'abstenir...

En 2016, faut-il pratiquer le sexe anal?

Bien que les nouvelles générations semblent davantage ouvertes à franchir diverses barrières et à essayer un paquet d'affaires côté sexe, bien sûr qu'il n'est pas obligatoire d'avoir recours à la sodomie de nos jours. De plus, il est impératif de refuser toute pression à son égard. Plusieurs raisons peuvent en freiner plus d'un, comme l'illustrent ces propos recueillis que je vous ai cités en introduction. La peur, le jugement, la religion, les convictions, le dégoût, le sens moral, et j'en passe peuvent certainement engendrer un refus définitif chez quelques-uns fermant catégoriquement la porte de cet orifice controversé!

Au diable les convenances...

Au-delà de tout ça, si l'envie vous prend, que la curiosité vous afflige et que la tentation devient réelle, je vous dis pourquoi pas? À condition, bien entendu, de faire équipe avec celui ou celle partageant les mêmes désirs et forcément, ne serait-ce qu'un minimum de complicité et d'intimité!

Pourquoi pratiquer la sodomie?

Les habitués, ceux qui en font une pratique courante et qui n'y voient plus aucune gêne, inconfort et incertitude sont unanimes; «l'orgasme engendré par la sodomie ne provoque rien de moins que des feux d'artifice mille fois plus puissants que tous les autres possibles». Facile à comprendre puisqu'en plus de son étroitesse, l'anus possède une multitude de terminaisons nerveuses rendant le plaisir probable, et ce, tant chez la femme, qui réclame souvent une stimulation clitoridienne, que chez l'homme. D'ailleurs, chez ce dernier, la pénétration anale rend possible l'accès au point G (ou P) et à la prostate permettant sa stimulation et provoquant de nouvelles stimulations, semble-t-il, fortes en intensité.

Préparez le terrain

La sodomie, disons-le, comporte son lot de réciprocité par le fait que les deux partenaires peuvent se voir tant «hôte» que «visiteur» selon sa volonté. De ce fait, une fois les rôles précisés, il faut se préparer afin d'éviter toute souffrance inutile et peur de recommencer. Sachez-le, l'anus est un sphincter et qui dit sphincter, dit fermeture instantanée, quasi à double tour! N'y entre pas n'importe comment; que ce soit avec un doigt, un joujou ou encore un pénis, il faut y aller mollo pour commencer, se détendre, se détendre et se détendre pour ensuite continuer de façon progressive. Afin d'éviter toutes blessures, le lubrifiant se voit officiellement un outil de base. Mettez-en, ce n'est pas de l'onguent, comme dirait l'autre!

À ce titre, il est primordial de savoir que la pratique du sexe anal occasionne quasi toujours des microlésions, invisibles souvent à l'oeil nu, rendant la transmission d'ITSS plus facile que chez toutes autres habitudes sexuelles, et ce, encore plus chez la personne pénétrée. Le condom devient donc une nécessité chez les couples instables ou à risque de façon à enrayer tous risques possibles de contamination.

Pas convaincu?

Ne le faites pas alors! Rien ne vous y oblige d'autant plus que la sodomie peut être offerte sans redevance. Puisque des fois c'est aussi bon de donner que de recevoir. Comme dans toutes pratiques sexuelles, la communication reste une nécessité voulant l'affirmation et aussi le plaisir de chacun. Bonne chance...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer