Cayo Cocu

CHRONIQUE / «Veux-tu un conseil? Pour la survie de ton couple, n'envoie jamais... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / «Veux-tu un conseil? Pour la survie de ton couple, n'envoie jamais ton partenaire dans le sud seul...»

Voyons! Voulez-vous bien me dire ce qui se passe dans le sud de si terrible m'empêchant d'envoyer chéri d'amour une petite semaine se faire dorer la couenne au soleil? Faute d'avoir cette année le budget que pour me rendre au sud de Saint-David-de-Falardeau, je m'abstiendrai d'aller constater sur le terrain ce qui se déroule d'épouvantable là-bas! Par contre, je vous offre ce matin mon constat sexologique face à l'épée de Damoclès qu'est l'adultère menaçant, supposément, le touriste célibataire, du moins en évidence, et son précieux couple.

Cayo Coco, Acapulco, Floride, Mexique, tout le monde est beau, tout le monde est chaud!

Effectivement, pas besoin d'être un globe-trotter invétéré pour comprendre la légèreté d'esprit qu'engendre la trop rare période des vacances. C'est dans un tout inclus qu'il est possible de dire bye-bye aux obligations, tâches et responsabilités à remplir. La personnalité de plusieurs s'en voit forcément modifiée. Exit attitude performante, stressée, efficace et en mode métro-boulot-dodo. Qui dit sud dit «cool Raoul, relaxe Max». L'antisocial devient social, le nerveux, détendu et le gêné, possiblement extraverti favorisant ainsi l'ouverture vers autrui! Ajoutons à ceci 40 degrés, bonne bouffe, alcool à profusion, décors bucoliques et tenus minimes. Voilà le cocktail parfait pour faire de nouvelles rencontres.

Qu'en est-il d'une bande d'amis/es décidant de s'évader...

Un site hôtelier représentant un quasi paradis terrestre, du moins comparativement à la réalité de certains, engendre la consolidation d'un groupe d'amis se voyant réuni pour une période d'une semaine ou deux, mais également l'ouverture vers de nouvelles personnes cherchant justement à bonifier ce cercle. Que ce soit le petit serveur au teint basané si amusant, la touriste russe avec ses cheveux blonds, le voisin de cabine avec son sourire enjôleur ou la femme de chambre qui rêve d'un mariage au Canada, tous, de par leurs caractéristiques, représentent une valeur ajoutée au voyage.

La proximité entre également en ligne de compte. Au bout de deux jours à partager tout son temps libre, c'est un peu comme si vous vous connaissiez depuis six mois! Après tout, de jaser à longueur de journée pratiquement à poil avec un propre étranger, de danser une danse latine collée-collée avec l'Américain au corps parfait ou de «brosser» avec l'étudiante en semaine de relâche, c'est parfois obtenir une plus grande intimité que celle connue avec son partenaire suite au train-train quotidien.

Quand le chat est parti, les souris dansent...

Dans ce monde idéal, enchanteur et surtout, à mille lieues de l'ordinaire, il en vient possible d'en oublier la réalité, NOTRE réalité et ce, encore plus si cette dernière ne nous convient finalement pas tant que ça. Facile à ce moment de faire le saut vers l'adultère. Après tout, qui le saura à part vos copains-copines qui garderont officiellement cette aventure pour eux? Personne! Cocuage d'autant plus facile puisqu'il n'impliquera probablement aucune suite étant donné que la vie ne vous remettra jamais sur la même route. Chacun rapportera chez lui un simple souvenir de voyage, doux pour quelques-uns, amer pour d'autres! Disons-le, coucher avec Miss Brésil risque d'être plus simple qu'avec votre belle-soeur...

Et s'il s'agissait d'une question de confiance?

Je pense que oui! Bien sûr qu'avec TOUTES les circonstances idéales l'adultère peut être davantage pris en considération. Ceci dit, ces fameuses circonstances impliquent-elles nécessairement un passage à l'acte? Non, à condition par contre d'être bien avec l'autre, d'avoir des assises solides de couple et, bien entendu, des valeurs allant à l'encontre du butinage. S'il ne s'agit pas de vos vertus, l'opportunité de tromper se manifestera aussi chez vous, ne vous en inquiétez pas!

Alors, à ceux à qui le chapeau va, je vous souhaite bon voyage entre amis/es

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer