Ne jugeons pas les avortements

Y a-t-il une bonne raison pour se faire... (Photo 123RF)

Agrandir

Y a-t-il une bonne raison pour se faire avorter? S'il en faut une, j'affirme que toutes les raisons sont bonnes lorsqu'une femme ne souhaite, ne veux ou ne peux pas poursuivre sa grossesse.

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard, sexologue
Le Quotidien

«Juste au mauvais moment, une poussière d'ange, t'es tombée dedans; Tu ferais une super maman, mais pas maintenant...»

Et voilà! Ariane Moffatt vient de chanter mon ressenti face à l'interruption volontaire de grossesse, communément appelée avortement. Ressenti que j'ai ressenti des centaines, voire peut être un millier de fois, en accompagnant des femmes se tournant vers cette option.

Mon premier travail d'infirmière-sexologue, c'est Henri Morgentaler qui me l'a donné, rien de moins. Pendant une année, j'ai travaillé à sa clinique montréalaise avec une équipe multidisciplinaire du tonnerre. J'ai vu, de mes yeux vu, les réalités entourant l'avortement et, par le fait même, compris de quoi il s'agissait et les mythes s'y rattachant.

Banal l'avortement? Absolument pas.

Pour avoir échangé avec un amalgame représentatif de la femme d'aujourd'hui ayant recours à ce service, puisqu'il s'agissait d'un service privé nécessitant des coûts, je peux vous certifier qu'aucune d'entre elles ne semblait prendre la chose à la légère ou, comme le disent certains, comme une simple méthode contraceptive.

Des jeunes filles, des prostituées, des droguées, des actrices, des filles se faisant avorter 20 fois, y en avait-il?

Les gens m'interrogent souvent à savoir si le stéréotype de la femme mettant un terme à sa grossesse colle bel et bien à l'image que la société projette de celle-ci. Bien que le personnel soignant ne soit en aucun temps présent pour apposer une étiquette, je peux vous confirmer qu'il y a de tout, y compris, majoritairement, des femmes comme vous et moi! Des femmes se pensant ménopausées devenir enceinte à 50 ans alors que leur petit dernier est maintenant âgé de 25 ans, j'en ai vues. Idem pour celles ayant trompé leur mari vasectomisé, celles dansant ou se prostituant, celles souhaitant poursuivre leurs études, celles se trouvant trop jeunes, celles consommant drogues et alcool, celles menant une carrière de front, celles démunies intellectuellement, celles ne voulant pas déshonorer leur père, celles portant un foetus atteint d'une grave maladie génétique ou étant simplement du sexe féminin menant la famille hindoue à une pauvreté certaine à cause d'une éventuelle dote inatteignable...

Y a-t-il une bonne raison pour se faire avorter?

S'il en faut une, j'affirme que toutes les raisons sont bonnes lorsqu'une femme ne souhaite, ne veux ou ne peux pas poursuivre sa grossesse. Qui sommes-nous pour en affirmer autrement? Les jugements sont souvent valables, tant que ça ne nous arrive pas à nous-mêmes, n'est-ce pas? «Je suis contre l'avortement sauf que...», puis-je parfois entendre. Ce «sauf» veut tout dire, selon moi, puisqu'une grossesse non planifiée, ça arrive des fois. Quand la poussière d'ange, comme le dit la chanteuse, tombe dans notre bedon, c'est une tout autre histoire.

Une vie de fertilité féminine, c'est long et des échecs à la contraception, des cycles menstruels mal calculés, des risques encourus, une pensée magique, un coït interrompu et j'en passe, arrivent à chacune d'entre nous au moins, ne serait-ce qu'une fois au cours d'une vie de sexualité active. Bien entendu, cela n'implique pas inévitablement une grossesse imprévue menant à l'avortement. Ceci dit, combien de femmes autour de nous avons-nous entendu expliquer qu'elles se sont fait jouer un petit tour...

Militante pro-choix ou victime du mouvement pro-vie, je ne suis rien de ça. Je suis juste une pro-femme se servant du mieux possible de ses compétences pour faire justement ce qu'il y a de mieux pour cette dernière et pour la poussière d'ange qui lui est tombé dedans. C'est aussi ça mon métier!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer