Faire l'amour, une histoire de coeur

Votre appareil cardiovasculaire doit travailler au-delà de 30... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Votre appareil cardiovasculaire doit travailler au-delà de 30 minutes par jour à raison de cinq fois par semaine pour maintenir un sain fonctionnement. Je ne suis pas en train de vous conseiller de faire l'amour cinq fois par semaine, mais bien d'introduire le sport dans votre vie de façon à maintenir une bonne condition cardiaque le soir venu.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

Atteindre le sommet du mont Everest en culbutant l'être cher pour ensuite aller s'éteindre dans un repos éternel! Mourir en faisant l'amour, qui ne rêve pas d'en finir ainsi? Personnellement, entre être aspirée par une tornade, brûlée vive par un feu de la Saint-Jean, foudroyée en plein champ ou dévorée par un cancer galopant, ceci représente certainement mon premier choix! De toute façon, nous mourrons tous un jour! Mais sans blague, saviez-vous que l'infarctus coïtal arrive, de temps en temps, et pas seulement dans les films de l'après-midi! Oh no!

Ainsi, mon rôle d'ambassadrice de la soirée «Robes rouges, bulles et talons hauts» de la fondation des maladies du coeur et de l'AVC me donne envie de vous parler du coeur. Pas du coeur comme dans l'amour (bien que ce serait tout aussi intéressant)! Non, du coeur comme l'organe. Celui qui est si nécessaire lors de toutes relations sexuelles.

Tel que je vous l'ai déjà dit dans mon texte portant sur le sexe et les calories, faire l'amour, de par les efforts exigés comparables à une marche d'intensité mi-lièvre, mi-tortue, se rapporte officiellement à une histoire de coeur. Effectivement, ce dernier doit pomper un peu plus fort lorsque la grande passion se manifeste pour d'abord irriguer les organes de tout le monde, maintenir l'érection de monsieur, la congestion génitale de madame et oxygéner le tout! Avec un pouls pouvant galoper jusqu'à 130 battements minute et une tension artérielle grimpant parfois jusqu'à 170/100, la forme est de mise!

De ce fait, à moins que votre docteur vous ait spécifié de vous tenir tranquille côté sexe, voici mes recommandations, oui de sexologue, mais encore plus d'infirmière, pour maintenir une sexualité épanouissante grâce à une patate en santé.

Bouger, bouger, bouger! Votre appareil cardiovasculaire doit travailler au-delà de 30 minutes par jour à raison de cinq fois par semaine pour maintenir un sain fonctionnement. Je ne suis pas en train de vous conseiller de faire l'amour cinq fois par semaine, mais bien d'introduire le sport dans votre vie de façon à maintenir une bonne condition cardiaque le soir venu. La marche le lundi et mardi en allant travailler, la piscine le mercredi, le tapis roulant le jeudi et le sexe le samedi (pas en étoile deux minutes et demie, on fait un effort quand même)!

Adieu fast-food, bouffe si grasse qu'elle diminue les ventes de baume à lèvres et les sucreries nécessitant l'accompagnement de six verres de lait. Ayez une alimentation saine et diversifiée respectant les conseils du Guide alimentaire canadien, sans plus ni moins, évitant les aliments transformés, les mauvais sucres, les gras trans, et tout ce qui pourrait entartrer vos vaisseaux minant ainsi l'irrigation du sang.

Maintenez votre poids dans les limites de l'indice de masse corporelle et refusez de cohabiter avec la bedaine. En plus d'être la plupart du temps restreignante quand vient le temps de la couchette, celle que l'on nomme masse adipeuse abdominale peut nettement être en lien avec la problématique des maladies cardiaques. De ce fait, organisez-vous pour toujours être capable de garder l'oeil sur votre appareil génital du haut de votre élévation.

Le tabac tue m'a-t-on tellement répété! Oui, il tue, mais avant, il complique sérieusement les vaisseaux de plusieurs en plus de nuire aux érections de béton chez l'homme et de possiblement rendre le vagin désertique à force de sécheresse chez la femme.

Puisque vous savez au gré de mes chroniques que la sexualité est le besoin qui s'épuise en dernier, pourquoi ne pas faire le nécessaire pour vous maintenir actif, sexuellement parlant, jusqu'à 100 ans? Qui sait, peut-être que ces saines habitudes de vie auront sur vous un effet bénéfique allant bien au-delà de la santé cardiaque. À vous d'y voir, en commettant, de temps à autre, une petite folie!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer