Des bonnes raisons pour dire non

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À lire aussi

Sur le même thème

Myriam Bouchard
Le Quotidien

Faire l'amour? Pourquoi pas? Plusieurs raisons peuvent vous pousser à avoir envie d'une relation sexuelle, mais encore plus nombreuses sont celles vous menant à refuser, de but en blanc, cette possible éventualité de passer à l'action!

Puisque c'est l'été et que vous gelez, j'ai cru bon vous réchauffer en vous offrant un petit sondage maison à la sauce «Bouchard Marketing» sur les raisons pour ne pas faire l'amour. Avec une méthodologie que les grands scientifiques de ce monde classifieront de douteuse, j'ai interrogé une trentaine d'individus de plus de 18 ans (pas juste mes frères ou Justine qui fait des démos de matériel), de tout acabit, de façon à porter un regard juste et, dis-je, bien représentatif du citoyen de la région 02. Ainsi, catégorisation, je vous offre les réponses reçues à ma grande question sexologique: Qu'est-ce qui vous éteint à coup sûr?

L'hygiène, voilà la première exigence de quasi tout le monde. S'envoyer en l'air nécessite, de par vos propos, des conditions sanitaires plus que nécessaires au niveau du sous-sol! Là, je ne parle pas des odeurs normales dégagées de l'appareil génital. Non non, il s'agit plutôt d'un fumet répulsif. Un micro qui sent le pipi avec la peau collée par-dessus le marché, non merci, m'a indiqué une professionnelle de la santé plus que découragée que son chéri se pointe après une journée à l'usine! Idem pour cette personnalité qui m'a indiqué qu'il détestait l'odeur que dégageait sa douce en faisant allusion aux poils pubiens ayant fait leur travail d'absorption après un grand ouvrage de sudation! Parlons bouche maintenant. Introduire sa langue dans celle d'un tiers est nettement plus agréable quand les résidus du souper de lundi sont absents et que les effluves de la cigarette, café, gousse d'ail complète et j'en passe sont absents. La mauvaise haleine, c'est universel chez mes répondants, tous détestent ça!

Une fois ce tabou franchi, parlons flatulence. Quelqu'un m'a dit qu'un jour, son mari avait fait un vent... au lit! Très mauvaise idée! De quoi enlever tout désir sexuel une année durant. Surtout quand on parle d'amour oral. Perso, mon loup, si tu ne veux jamais voir le diable, ne pète pas dans mon visage.

Des intrus

Passons maintenant au volet intrus perturbant toute relation souhaitée, attendue et envisageable. Ils sont toujours là, m'a expliqué ma belle-soeur, la larme à l'oeil, en parlant de ses ados! Quel plan de maison inadapté au sexe, m'indique une voisine, leurs trois chambres entourent la mienne. Ils se couchent à minuit, se lèvent à midi, se manifestent au moindre bruit et ressentent le besoin viscéral de cogner aussitôt que ma porte se ferme. Que dire d'envisager la possibilité de se rendre à deux dans la salle de bains. Les ados savent aussitôt les raisons de cette visite à deux et hurlent alors au scandale: papa et maman font l'amour! Eurk! Sortez!

Certains m'ont aussi parlé des animaux comme étant des éléments éteignoirs. Le saviez-vous qu'il y a des gens qui dorment avec leur toutou? Rien de trop grave jusqu'à maintenant, me direz-vous, mais comment faire comprendre à Fido que pour l'heure à venir, il n'est pas le bienvenu sous la couette? Tannant, de s'adonner au plaisir de la chair sous l'oeil vicieux du clébard qui se croit quasi dans le coup!

Finissons avec la technique de l'appel de l'orignal! La formule «Bebé, viens faire l'amour» venant d'un amoureux fringant appelant sa femelle à travers toute la maison. Certaines m'ont précisé préférer rester alors sur leur fauteuil! Idem pour les planificateurs; «ce soir, vers 22h42:13, on pourrait faire l'amour dans la salle de bain». L'envie de répondre: «on verra» devient alors unanime. Exit la magie du moment, aussi bien s'acheter un agenda de la baise tant qu'à y être!

Ainsi, si l'on récapitule, afin de disposer votre partenaire à partager, avec vous, une nuit d'enfer, vous devez vous laver, brosser vos dents et pourquoi pas vous passer un petit coup de soie, ne pas manger de fèves au lard préalablement évitant ainsi toute possibilité de flatulence, acheter une cage à votre meilleur ami et surtout, garder votre planification de la soirée pour vous-même. Bonne chance!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer