Un enterrement... aux danseuses!

L'enterrement de vie de filles ou de garçons... ((Archives))

Agrandir

L'enterrement de vie de filles ou de garçons laisse transpirer une connotation à caractère sexuel souvent plus qu'explicite.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

Ma belle amie se marie, ce qu'elle peut être chanceuse! Moi, si jamais quelqu'un, un jour, se «déguedinait» et me demandait enfin ma main, j'accepterais... Des soirs d'insomnie, j'en rêve en écoutant Say Yes to the Dress à TLC. La robe, digne du Kleinfeld rien de moins, le voile, le méga caillou en diamant brute brillant de mille feux le long de mon annulaire, mes petites bouquetières, mon chien saucisse en tuxedo et, bien sûr, chéri d'amour beau comme un dieu!

Trêve de rêvasserie, je vous offre, pour deux semaines consécutives, mon spécial mariage! Michou, tu m'inspireras dont toujours...

Débutons en force avec les fameux enterrements de vie de filles ou encore de garçons. Pensant que notre société actuelle avait besoin de rituels et de rites de passage, je me suis d'abord interrogée à savoir quel est le but d'une telle soirée prénuptiale. En dévalisant l'univers de Google, mon attention s'est dirigée vers un vieux proverbe breton: «Entre fiançailles et mariage, le Diable court toujours». C'est tout dire! Les célébrations entourant cette soirée cherchent, en fait, à mettre une croix sur la vie de célibat du ou de la futur/e de façon à mettre un terme à son insouciance ou une possible vie de «débauche». Comme pour marquer une finalité en soi, l'enterrement se veut comme étant LA dernière soirée où tout est possible avant de s'unir définitivement à une seule personne ou, comme le penseront certains, à se passer la corde au cou!

La première image d'une soirée d'enterrement tourne souvent autour d'une veillée olé olé. Vente de condoms ou de suçons choco-pénis sur la main, déguisement en mariée débraillée, échange de baiser contre une poignée de monnaies, beuveries, défis de toutes sortes, abandon du marié à poil en pleine ville et, bien sûr, le striptease! Pour plusieurs, cette formule représente LA classique où plaisir se voit garanti à condition, et je le répète, à condition qu'elle convienne à la personnalité du jubilé! Voilà pourquoi cette célébration se doit officiellement d'être organisée par les proches de ce dernier pour qu'elle représente un réel succès. Perso, pas certaine que je feindrais le défi de la pseudo fellation sur une bouteille de bière dans un restaurant bondé sous prétexte que je me marierai et ce, même si j'étais bourrée comme un âne (encore une fois, je le répète, faudrait-il qu'il y ait demande pour ça)! Wo les moteurs! De ce fait, planificateur d'évènement l'instant d'un moment, sachez que vous avez aussi l'alternative des sorties sportives, des activités culturelles, des journées au spa, des soupers au resto, des fins de semaine à l'extérieur pour vous amuser!

Dans un autre ordre d'idées, l'enterrement de vie de filles ou de garçons laisse transpirer une connotation à caractère sexuel souvent plus qu'explicite. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une nécessité d'avoir recours à divers matériels, sous-entendus et comportements allant en ce sens, il est correct, selon moi, de s'amuser un peu avec le sujet puisque souvenons-nous que le but de cette soirée consiste à souligner la fin du célibat. Ceci dit, la parcimonie reste de mise. Je me souviendrai toujours de mon copain à qui j'ai demandé comment son cousin avait trouvé sa soirée. Sa réponse voulait tout dire: aucune idée, on est allé aux danseuses et il a passé 3 heures dans les cabines avec Shirley! Sans juger, n'est-ce pas un peu trop? Rappelons que monsieur se mariait la semaine suivante et que Shirley ne lui a certainement pas fait le medley de ses meilleures chorégraphies trois heures durant... Entre vous et moi, ce genre d'exagération peut certainement compromettre la vie à deux qui s'en vient...

La semaine prochaine, je vous amène à l'hôtel, histoire de parler de la fameuse nuit de noces. D'ici-là, si jamais messieurs, vous voulez vous marier, sachez que j'envisage la possibilité de dire oui au premier venu, juste pour la cérémonie par contre!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer