Évaluer le désir, pas une chose facile

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

«Pires que des scouts, ils sont toujours prêts!» «Une vraie gang d'obsédés, ils pensent juste à ça...» «C'est à croire que leur pénis dirige leur vie!»

Vous l'aurez bien compris, ces propos parlent de femmes plus qu'épuisées de l'appétit sexuel gargantuesque de la gente masculine. Sont-elles extravagantes, intolérantes, voire frigides ou encore représentent-elles la majorité des femmes écoeurées de l'homme insatiable? Et les hommes ont-ils vraiment toujours envie de sexe?

Allons donc savoir! Est-ce juste une histoire de diapason entre un torchon et sa guenille ou plutôt une inégalité de désir sexuelle à l'échelle mondiale entre les deux sexes? Voyons-y de plus près...

Ma réponse devant cette question plus qu'existentielle n'est ni toute blanche ni toute noire. Commençons par décrire l'être merveilleux et passionnant qu'est l'homme. Connaissant tous ses attributs génitaux comme étant exteriorisés de son entre-jambe, il faut savoir qu'il est, primo, nettement plus facile d'identifier toute envie, chez ce dernier, de se tripoter ou de se faire tripoter et ce, surtout s'il est aussi subtil qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Déjà là, entre une femme qui lubrifie en catimini et une bosse digne du mont Everest, il est facile de penser que nos moineaux sont les grands gagnants de l'excitation sexuelle.

En second lieu, réglons la question des Hormones, avec un grand «H» svp, parce que c'est compliqué l'endocrinologie... Qui dit mâle alpha dit, officiellement, testostérone et qui dit testostérone dit machine sexuelle en fonctionnement. Les gars en sécrètent beaucoup de cette hormone-là, quotidiennement, sur une base linéaire faisant en sorte que leurs journées se ressemblent toutes, hormonalement parlant. La libido des femmes, elle, est dictée par un peu de testostérone, de progestérone mais aussi d'oestrogène selon les périodes du cycle menstruel. «Watch out» les maris, tel un animal en rut, elle pourra se transformer en bête de sexe dans les heures précédant son ovulation, soit, en théorie, une fois par mois...

Désir sexuel, désir sexuel, qui a-t-il de plus subjectif qu'un désir sexuel? Non mais, c'est vrai. Comment peut-on évaluer le désir de tous et chacun, garçons ou filles, expliquez-moi ça, à moi, qui suis sexologue! Plusieurs grands chercheurs ont évalué cette fréquence par des perceptions, des pensées et des cognitions de nature sexuelle. D'autres ont parlé de fréquence masturbatoire, certains en ont jugé par la consommation de pornographie, le nombre de partenaires sexuels, les comportements pratiqués, mais personne n'en est venu à un consensus précis. Quand on parle de désir sexuel, il faut s'en tenir à ce que l'autre dit ou démontre, sans plus. De ce fait, la perception de chacun diffère grandement. La femme de Gérard peut prétendre qu'il souhaite la basculer sept fois par semaine puisqu'il se réveille toujours au garde-à-vous alors que lui pourrait prétendre qu'il n'en a envie qu'annuellement, au jour de l'an, de préférence, pour bien commencer l'année! Ses érections matinales sont simplement le résultat d'une grosse envie de pipi!

Bien au-delà de la physionomie de l'être masculin, les hormones qu'il sécrète au quotidien et de ses perceptions, les hommes ne naissent pas tous nécessairement avec une destinée d'Apollon du sexe! Ils sont humains et vivent la même réalité que nous, les femmes. Travail, stress, fatigue, entraînement, routine de fou, enfant, train-train quotidien, etc, eux aussi ont besoin, plus souvent qu'autrement, d'un contexte favorable à la relation sexuelle et peuvent connaître une baisse de désir et même vous répondre, mesdames: «pas ce soir, j'ai mal à la tête!» N'est-ce pas de leur mettre un peu de pression de supposer qu'ils soient toujours prêts, disponibles et réceptifs à toutes activités sexuelles?

Qu'en pensez-vous les gars?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer