Avez-vous déjà feint un orgasme?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Myriam Bouchard
Le Quotidien

«Ah oui! Encore! Un peu plus loin! Plus fort! Oui, oui mon amour!» Et voilà! Deux yeux dans la «graisse de bine», une mimique feignant la convulsion, quelques spasmes musculaires. Il n'en faut pas plus pour faire semblant! Une si bonne comédienne qu'on n'y voit que du feu. Personne ne pourrait supposer que vous êtes pourtant passée à mille lieux de l'orgasme. Si votre biquet savait!

Mais qui sont ces femmes qui, pour l'instant d'une minute, mettent en scène une pareille pièce? Facile! Bien que la plupart réponde pas, ces femmes risquent d'être vous et moi puisque la majorité des statistiques consultées sont unanimes: jusqu'à 60% de la gente féminine a affirmé, sous le sceau de l'anonymat, se taper, ici et là, une mini-simulation de jouissance.

Pourquoi choisir de simuler l'orgasme? Il y a mille raisons de jouer la comédie à commencer par la plus commune: en finir au plus sacrant pour avoir la sainte paix. Métro, boulot, dodo, enfants, devoirs, repas... Combien de jus peut-il rester dans vos batteries pour les galipettes? Laissez-moi vous garantir que pour bien des femmes, ce n'est pas le mercredi soir le meilleur moment pour chercher le point G ou pour tester les positions du Kama Sutra. «Bing bang dans la cabane», trois, quatre coups, trois, quatre cris et c'est fini. Tout le monde est content!

Ainsi, la culpabilité de faire l'amour une fois par mois et de constamment virer de bord un mari ardent est abaissée en plus de calmer les craintes d'adultère que plusieurs ressentent à cause d'une libido en déclin.

Secundo, qu'y a-t-il de plus altruitme qu'une femme qui veut faire plaisir à son homme? De devoir affronter son beau visage en déconfiture face à la triste phrase disant: ça marche pas mon amour, est insoutenable pour certaines. D'autant plus qu'il risque de redoubler d'ardeur prolongeant encore davantage un ébat qui vous semble, supposément, déjà pénible! Non, rien de mieux que de valoriser son partenaire en mettant le paquet, se disent plusieurs. Peut-être se verra-t-il encore plus excité et qui sait si quelques-unes se feront prendre à leur propre jeu en s'auto-excitant!

Il y a aussi les timides, les non-affirmatives ou les changeuses d'idées qui, pour l'instant d'une soirée, n'ont finalement pas misé sur le partenaire adéquat ou encore le meilleur moment pour s'envoyer en l'air. Plutôt que d'arrêter la relation «net frette sec», elles choisissent de se rendre jusqu'au bout, pour mieux en finir!

Mesdames, le chapeau vous fait-il? Jamais? Des fois? Souvent? Tout le temps? Il faut agir parce qu'à feindre l'orgasme indéfiniment, vous risquez certainement de nier vos propres besoins, désirs et plaisirs. En se contentant de peu, il est possible de relayer vos exigences au minimum oubliant ainsi qu'une relation sexuelle se doit d'être plaisante! De plus, à force de mentir, puisqu'il s'agit là bel et bien d'un mensonge, il va de soi que les prémisses du couple, basées principalement sur la franchise, compromettent sa solidité. Imaginez la tête de votre chéri apprenant que vous souffrez d'anorgasmie depuis trois ans alors qu'il craignait que vous fassiez éclater les fenêtres avec vos cris stridents! Tout un choc. En communiquant, c'est ensemble que vous pourrez résoudre la situation en trouvant des solutions tout en verbalisant sur la notion de plaisir qui ne passe pas nécessairement, tous les soirs, par l'atteinte du Nirvana.

Et une histoire de femmes uniquement? Oh que non! Bien que l'on attribue le plaisir de l'homme à la rigidité de son pénis en érection, sachez que monsieur aussi peut se transformer en comédien. Acter l'orgasme, voir même l'éjaculation, pourquoi pas! Encore plus si condom il y a. Ni vu ni connu, plusieurs peuvent laisser imaginer avoir pris leur pied alors qu'il en est tout autrement. Ceci dit, les garçons, n'allez pas trop vite dans vos accusations de feinte auprès de votre conjointe ce soir parce qu'elle pourrait bien vous répondre: «Toi-même!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer