Des tirelires pour Les Pattes de l'Espoir

Lucie Jean, éducatrice canine, et sa chienne Margot,... (Photo Le Progrès, Mélissa Viau)

Agrandir

Lucie Jean, éducatrice canine, et sa chienne Margot, ainsi que Stéphanie Fortin, du Refuge des animaux de Chicoutimi, se sont impliqué dans la marche Les Pattes de l'Espoir qui aura lieu le 10 septembre.

Photo Le Progrès, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

LIBREADOS / La sixième édition des Pattes de l'Espoir à Chicoutimi aura lieu le 10 septembre, de 10 h à 13 h 30, au parc de la Rivière-du-Moulin. Cette marche symbolique, avec des chiens, est organisée dans le but d'amasser de l'argent pour la Société canadienne du cancer.

Cette année, une quarantaine d'enfants ont été impliqués dans cette cause en fabriquant d'originales tirelires.

L'idée vient d'une éducatrice canine et d'une employée d'un refuge de la région. Lucie Jean, qui est maître-chien, fait partie du comité de la marche Les Pattes de l'Espoir depuis deux ans. « Dans le comité, mon mandat est de faire la promotion de la marche et trouver des façons d'amasser de l'argent », précise Mme Jean. L'an passé, l'éducatrice canine demandait l'aide de Stéphanie Fortin et Marc Villeneuve, du Refuge des animaux de Chicoutimi, pour monter un décor afin que les participants de la marche puissent ramener un souvenir photo. Le couple, qui adore restaurer des antiquités, avait accepté avec enthousiasme de prêter leur superbe charrette et leur vieux tracteur dans un décor d'automne. 

« Pour l'édition 2017, on a eu l'idée de faire des tirelires à mettre dans les entreprises de la région qui ont un lien avec les animaux », poursuit Stéphanie Fortin. Les deux amies ont demandé l'aide à la Laiterie de La Baie qui a accepté sans hésiter de leur donner des contenants de crème vides afin de fabriquer des tirelires. De plus, les contenants pouvant être scellés sécurisent les dons.

École

Lucie et Stéphanie ont par la suite approché des enseignantes afin de les aider à décorer une vingtaine de tirelires. Deux enseignantes en sixième année de l'école Médéric-Gravel de La Baie, Marie-Ève Bouchard et Marie-Claude Gilbert, ont accueilli le projet avec joie. « Pour couvrir les quatre surfaces du contenant, les élèves se sont mis en équipe de deux. Chacun devait faire un dessin et écrire un mot d'encouragement pour les personnes atteintes du cancer », explique madame Marie-Claude. « On a même un de nos élèves, survivant de la leucémie, qui a écrit un petit mot d'espoir », poursuit madame Marie-Ève. Vingt entreprises ont accepté de mettre les tirelires dans leur commerce. Bon nombre de ces commerçants ne connaissaient pas l'événement-bénéfice Les Pattes de l'Espoir. Le montant amassé sera dévoilé le jour de l'événement.

Enfants

Les enfants de Stéphanie Fortin et Marc Villeneuve, Laurie, Alex, Jade et Charles, ont perdu leur grand-mère maternelle, Nicole Potvin, des suites d'un cancer, il y a tout juste un an. Cette marche est significative pour eux. L'aîné de la famille, Alex, qui a toujours été très dévoué au travail, a accepté de faire les hot-dog qui seront offerts aux marcheurs. « L'an passé, je suis allée marcher pour la première fois aux Pattes de l'espoir avec ma mère Stéphanie et ma soeur Jade. J'ai adoré ça. Cette année, je voulais absolument y retourner et m'impliquer », mentionne Laurie. 

Aby

Le 10 septembre prochain, la famille Fortin-Villeneuve sera à la marche Les Pattes de l'Espoir accompagnée de leur chienne Aby qui est débarquée dans leur refuge il y a deux ans. La cliente souhaitait faire euthanasier la chienne de quatre ans alors que son mari venait de succomber à sa bataille contre le cancer. Marc Villeneuve, le propriétaire du Refuge des animaux de Chicoutimi, avait alors tenté de dissuader la dame qui avait un animal en pleine santé. La femme s'était retournée vers Alex, le fils de M. Villeneuve, et lui avait demandé ce qu'il ferait à sa place. « Je la garderais », avait répondu l'enfant de 11 ans. « Si c'est toi qui t'en occupes, je te la donne », avait conclu la femme en deuil. Depuis ce temps, Aby fait partie intégrante de la famille. 

Pour faire un don à l'une des équipes, dont celle de Stéphanie Fortin et Aby, rendez-vous sur le site pattesdelespoir.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer