Des jeunes expriment leurs inquiétudes

Rachel Bolduc... (Courtoisie)

Agrandir

Rachel Bolduc

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

La lumière

« Bonjour !

Je m'appelle Rachel et je suis une élève de sixième année à l'école Sainte-Bernadette de Jonquière. Je pense que nous utilisons trop de lumière et d'électricité. Ce sujet me tient à coeur parce que certaines sources de lumière me tracassent et me déplaisent beaucoup puisqu'elles ne sont pas utiles. Je vais vous expliquer mon point de vue.

Pour commencer, aux heures tardives, les panneaux lumineux des magasins ou des épiceries sont trop clairs. Par exemple, les conducteurs peuvent être aveuglés par ceux-ci et, par la suite, créer un accident. La baisse de l'intensité lumineuse de ces panneaux permettrait d'éviter ces malheureux événements.

Puis, même si certaines sources de lumière non naturelle sont parfois aidantes et utiles, beaucoup d'électricité est peu essentiel et finit par faire du gaspillage de cette révolutionnaire énergie qui n'est pas donnée à tout le monde. Par exemple, à Noël, les gens dépensent trop en décoration et au final on ne voit plus la maison, mais que des lumières.

Pour finir, plusieurs personnes oublient parfois de fermer une ou deux lumières le soir et elles se disent que ce n'est pas grave si elles sont ouvertes toute la nuit. Et bien pour régler ce problème, un minuteur pourrait être installé sur vos lumières ou lampes principales. Cette méthode permettrait d'économiser un minimum d'électricité.

En conclusion, je propose que les lumières électriques soient utilisées seulement dans les maisons parce qu'à l'extérieur, des lumières à énergie solaire pourraient être installées. Puis, la baisse de la luminosité des panneaux publicitaires serait bien appréciée, mais seulement si cela est possible. Et puis, avec les lumières solaires et les minuteurs, cette solution serait formidable et nous permettrait d'économiser un maximum de notre électricité !

Je vous remercie d'avoir pris de votre temps pour lire ma lettre et j'espère qu'avec cette petite différence dans notre vie, cela nous permettra d'avoir un petit contrôle sur la pollution lumineuse et de respecter davantage notre environnement. »

Rachel Bolduc

La cigarette

«Je me présente, je suis une élève de sixième année à l'école Sainte-Bernadette et j'aimerais parler d'un sujet qui me tient à coeur. Même si, de nos jours, de moins en moins de gens fument la cigarette, elle a encore beaucoup d'impacts sur nous. Je trouve donc que la cigarette n'est pas une bonne chose pour la communauté et que ça ne devrait pas être vendu. Voici pourquoi.

Tout d'abord, la nicotine que contient cet objet crée une dépendance psychologique et physique qui incite les gens à continuer de fumer. Cela leur coûtera donc plus cher de dépenses quotidiennes. Par exemple, si quelqu'un fume un paquet de cigarettes par jour et que le paquet en question coûte 11,95 $, imaginez combien ça coûtera pour une année complète. À mon avis, tout cet argent pourrait être investi ailleurs.

Par la suite, il y a aussi de nombreux problèmes de santé liés aux dommages causés par la cigarette. Entre autres, il y a le cancer du poumon et la difficulté à respirer. De mon point de vue, je m'inquiète beaucoup pour la santé des fumeurs de mon entourage.

D'autre part, il y a également la fumée secondaire qui affecte surtout les enfants et les animaux. Puisque je suis mineure, si j'en respire, il y a de bonnes chances que je sois affectée, car cette fumée contient 50 composants chimiques considérés comme cancérigènes sur ses 4000.

Définitivement, je suis contre la cigarette, car cela nuit à la santé et la dépendance qu'elle crée est difficile à effacer. D'ailleurs, au Canada, plus de 250 non-fumeurs meurent à la suite d'une exposition à long terme à la fumée des autres, aussi appelée fumée secondaire. C'est pourquoi je suggère à tous les fumeurs d'arrêter. Et en passant rappelez-vous de cette phrase : « Les bonnes choses font du bien, mais les mauvaises ne sont pas toujours meilleures. »

Marie-Laurence Bolduc

Donne ton opinion

Pour faire comme Marie-Laurence et Rachel, et faire connaître ton opinion à toute la population, c'est très simple. Il suffit de m'écrire un courriel. Si tu es moins habile pour écrire, tu peux demander à quelqu'un de t'aider à rédiger ta lettre d'opinion. J'attends de tes nouvelles à mviau@lequotidien.com. Mélissa Viau




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer