Dix robots à l'école Le Tandem

L'équipe de madame Treena est prête à présenter... (Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

L'équipe de madame Treena est prête à présenter son robot aux juges de la First Lego League.

Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

CHRONIQUE / L'an passé Treena Lévis participait au First Lego League, une ligue internationale de robotique pour les jeunes, avec ses élèves de cinquième année de l'école Le Tandem de Jonquière. Ils étaient les premiers au Saguenay-Lac-Saint-Jean à relever ce défi. Cette année, madame Treena replonge dans l'aventure en entraînant sa collègue Karine Lapointe.

Le 13 février prochain, Treena Lévis et Karine... (Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 1.0

Agrandir

Le 13 février prochain, Treena Lévis et Karine Lapointe se rendront à Québec avec leurs 45 élèves de cinquième année de l'école Le Tandem de Jonquière dans l'espoir de se qualifier à la First Lego League.

Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Depuis le mois de décembre, les deux classes de cinquième année travaillent fort afin de mettre au point la programmation de leur robot, habillé de blocs Lego. Sur une table de travail, le robot doit être capable de faire des missions qui demandent beaucoup de précision. « Le robot doit être capable d'aller chercher des blocs sur la table et les distribuer dans des zones bien précises », explique madame Treena. Pour saisir les bases de la programmation, les élèves se sont familiarisés avec la notion de robot. Par exemple, un thermostat de par sa programmation, son allure et son comportement attendu est un robot.

Au travers de cette expérience peu banale, certains élèves, comme Mathis, ont découvert une véritable passion, les faisant rêver de devenir ingénieurs en automatisation. « Certains élèves, qui sont pourtant en difficulté scolaire, ont rapidement compris la robotique. J'en ai vu raccrocher à l'école », poursuit madame Treena.

Les 45 élèves d'une dizaine d'années travaillent fort pour être prêts à vivre les qualifications qui auront lieu le 13 février, à Québec. Sur l'heure du midi et les fins de semaine, ils peaufinent leurs robots. S'ils réussissent les défis demandés, ils poursuivront à Montréal et s'ils remportent la victoire, les équipes iront à Saint Louis, aux États-Unis.

L'équipe de madame Karine est prête aussi à... (Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 2.0

Agrandir

L'équipe de madame Karine est prête aussi à relever le défi First Lego League.

Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

L'école Le Tandem de Jonquière a fait l'acquisition... (Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 2.1

Agrandir

L'école Le Tandem de Jonquière a fait l'acquisition de dix robots, représentant un investissement de 4000$, pour initier ses élèves de cinquième année à la robotique.

Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Investissement

Les classes de madame Treena et madame Karine ont dix robots à leur disposition afin de se pratiquer. L'école a jusqu'à maintenant investi plus de 4000$ en robotique, et ce montant ne comprend pas les voyages et l'inscription. Heureusement qu'ils ont pu compter sur quelques commanditaires. « Si on se rend à Montréal, il va falloir se trouver une façon d'amasser de l'argent pour couvrir les frais de transport, d'hébergement et les repas pour 45 élèves, des parents accompagnateurs et deux enseignantes », remarque madame Treena.

Volet animaux

En plus de créer leur robot, la First Lego League demande aux participants de faire un projet de recherche. Cette année le thème est «Les animaux, nos alliés». La classe de madame Karine a créé des capsules pour prévenir les morsures de chiens. Les jeunes ont appris le langage canin et les signaux d'apaisement de ces derniers. Quant à la classe de madame Treena, les élèves ont voulu faire connaître les oiseaux de proie en faisant un cahier à colorier qui identifie toutes les espèces qu'on retrouve au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Inspiration

C'est à la suite d'une rencontre avec Gino Nicole, un enseignant passionné par la robotique, que Treena Lévis s'est intéressée aux robots. En 2012, Gino Nicole, professeur en sciences, a même créé une concentration en robotique à la Polyvalente de Charlesbourg, où il enseigne. Tout leur secondaire, les élèves cheminent dans cette concentration remplie de défis, dont la compétition de robotique d'envergure mondiale First Lego League.

L'an passé, il est venu au Saguenay pour initier madame Treena et ses élèves aux merveilles de la robotique. Un élève de l'école Le Tandem de Jonquière a même demandé à ses parents pour déménager à Charlesbourg pour ses études secondaires afin d'avoir monsieur Gino comme enseignant... Une demande un peu complexe à réaliser, mais qui démontre que la passion de monsieur Gino est contagieuse !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer