Les écrits de mon journal

La lecture que je vous propose cette semaine... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

La lecture que je vous propose cette semaine se passe à la fin de l'année scolaire.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

CHRONIQUE / J'ai sauté quelques pages de mon journal, alors que je fais la transition entre l'écriture détachée et attachée. C'est plus difficile à lire.

À la fin de ma troisième année, au mois de mars, un drame s'est produit dans ma classe. Un des élèves a appris qu'il était atteint de la leucémie.

Le pupitre de Bruno a été vide pendant un mois. Quand il est revenu faire un tour, en avril, il n'avait plus de cheveux. Il a fait un retour progressif à l'école. La bonne nouvelle c'est que, en plus d'avoir vaincu le cancer, il a suivi le rythme scolaire, sans perdre une année. Nous avons été dans la même classe jusqu'en sixième année.

La lecture que je vous propose cette semaine se passe à la fin de l'année scolaire et les amis de ma mère lui réservent une fête matinale bien spéciale!

C'est spectaculaire le nombre de fautes que je fais et c'est parfois difficile à lire, mais rassurez-vous, quand je vais débuter ma quatrième année, ça va s'améliorer!

On corrige mes fautes

Dans la classe d'Édith Girard, de l'école Notre-Dame-de-l'Assomption de Jonquière, ses élèves de quatrième année corrigent les fautes dans mon journal.

L'enseignante projette les textes, publiés dans Le Progrès-Dimanche, sur le tableau blanc interactif.

«On trouve que tu fais beaucoup de fautes! Tu ne fais pas beaucoup de points non plus», remarque la classe de madame Édith. Les élèves adorent faire ce travail de correction qui leur prouve qu'on a tous déjà passé par là et que la pratique arrange les fautes!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer