Dans les coulisses d'un spectacle équestre

D'une aide précieuse pour les artistes et les... (Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

D'une aide précieuse pour les artistes et les chevaux, dans les coulisses du spectacle présenté sur le site de la Nouvelle-France de Saint-Félix-d'Otis, Marie-Michelle Hudon vit un véritable rêve.

Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Marie-Michelle Hudon vit un véritable rêve depuis quelques semaines alors qu'on l'a embauchée pour travailler dans les coulisses du spectacle Les filles de la forêt, présenté tout l'été sur le site de la Nouvelle-France de Saint-Félix-d'Otis.

La jeune femme de La Baie, âgée de 17 ans, est la dernière à avoir rejoint l'équipe de Marie-Claude Bouillon, propriétaire de la compagnie Luna Caballera. «J'aide au niveau de la logistique dans les coulisses. Je nourris les chevaux et je prépare ceux qui doivent entrer sur la scène», raconte Marie-Michelle qui adore ces majestueuses bêtes. Celle qui suit des cours d'équitation depuis trois ans au centre équestre BQH de Chicoutimi ne pensait jamais vivre ce genre d'expérience un jour.

«J'étudie en architecture, mais je sais que le domaine des chevaux m'attire vraiment», poursuit-elle. D'ailleurs, cette expérience lui permet d'avoir de nouvelles ambitions. Son travail est apprécié et très précieux pour les artistes qui courent pendant une heure entre la scène et les coulisses. «Marie-Michelle, c'est une perle! Elle est d'une gentillesse incroyable et sa patience calme tout le monde», précise le comédien Patrice Leblanc qui finit le spectacle en sueur vu le nombre imposant de changements de costumes.

Ce côté posé, elle l'a sans doute appris auprès des chevaux puisque c'est une des principales qualités à adopter quand on travaille avec les animaux. Ça... et la patience. Même pendant les petits imprévus du rodage du conte équin, Marie-Michelle n'a jamais perdu son sang froid!

Maxime Villeneuve vivra son tout premier lancement d'album... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Maxime Villeneuve vivra son tout premier lancement d'album le 9 juillet prochain à la salle Pierrette-Gaudreault au Centre culturel du Mont Jacob dès 20h.

Photo courtoisie

Un rêve de plus pour Maxime

Maxime Villeneuve chante depuis l'âge de 13 ans. Maintenant âgé de 21 ans, il vivra son tout premier lancement d'album le 9 juillet, à 20h, à la salle Pierrette-Gaudreault au Centre culturel du Mont-Jacob.

Il travaille sur cet album depuis un an et vient de sacrifier une session d'étude à finaliser ce grand rêve. «Mon album comprend dix reprises du répertoire québécois, y compris la chanson Vivre, une composition plus pop. Ces chansons représentent toutes quelque chose pour moi et sont mes coups de coeur», précise Maxime. Bien qu'il soit installé à Québec pour ses études depuis trois ans, il revient régulièrement au Saguenay, principalement pour chanter. En mai dernier, il a enjolivé de sa voix le Relais pour la vie qui avait lieu à l'UQAC.

Le jeune homme de Chicoutimi a maintenant un DEC en musique et il poursuit ses études en vente et marketing à l'université afin de mieux gérer sa carrière de chanteur.

«Pour produire cet album, je me suis autofinancé moi-même grâce aux spectacles que je fais», explique le chanteur. Enregistré au Studio Pulsar de La Baie, cet album aura demandé un investissement de 6000$. Minutieux, comme le jeune chanteur souhaitait avoir un produit de qualité, il a pris son temps. Ses parents l'ont aussi beaucoup aidé sans compter leur temps. Pour y arriver financièrement, depuis huit ans, toutes les fois qu'il fait un spectacle, il investit ses profits dans la musique et il économise en vue de ce grand rêve de produire un album. «Je fais une quarantaine de spectacles par année», ajoute-t-il.

Évidemment, il voue beaucoup de reconnaissance aux personnes âgées, car elles ont été sa porte d'entrée dans le monde de la musique. Dans son album, il a pris en considération ce public. Tout a commencé à 13 ans quand il réalisa une tournée de spectacles de Noël dans les résidences pour personnes âgées. Depuis ce temps, il n'a jamais cessé. «Ils vont toujours rester ma clientèle, ils m'ont tant apporté. Je les visite encore souvent dans les résidences pour chanter et ça me rappelle de bons souvenirs», conclut Maxime.

Chloé Fillion et Florence Riverin de Chicoutimi-Nord savourent... (Photo courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Chloé Fillion et Florence Riverin de Chicoutimi-Nord savourent les vacances d'été dans tous les sens.

Photo courtoisie

Souvenirs recherchés

Les pages Ado veulent voir vos souvenirs et vos talents en photo ! Envoyez-moi vos photos de bal des finissants, des enfants que vous gardez, des sorties de fin d'année, des activités estivales et de vos vacances réussies à mviau@lequotidien.com. Elles se retrouveront peut-être dans cette page.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer